Condamnation de son garde du corps : Des responsables s’érigent en bouclier du maire de Bambilor et taclent le ministre Oumar Guèye


C’est désolant de constater  la dégradation des rapports qui unissaient jusque-là le maire de la commune de Bambilor Ndiagne Diop et le ministre de la pêche et non moins maire de Sangalkam Oumar Guèye. Le conseiller municipal Pape Alioune Ndiaye qui était en conférence de presse, a rappelé que « tout est parti d’un meeting dit de réconciliation, dont il était le président du comité d’organisation, tenu le 6 Mai dernier pour rapprocher le maire de Bambilor et  Modou Sall Diop ».
Un rassemblement politique qui avait réuni 15.000 personnes. Pour rappel, ce fameux meeting du 6 Mai avait été momentanément interrompu à cause d’une bataille qui avait éclaté entre Cheikh Faye, le gorille du ministre Oumar Guèye et Adama Traoré alias « Ziggy », le garde du corps du maire Ndiagne Diop. Ce dernier ne s’était pas laissé faire, parce qu’il a riposté vigoureusement jusqu’à mettre KO le préposé à la sécurité du ministre de la pêche, du haut de la tribune où siégeaient le directeur de cabinet du président de la République Oumar Youm en même temps que les autorités municipales du département de Rufisque.
Complaisance autour d’un vrai-faux certificat médical ?
Alors que  le camp du maire de Bambilor croyait que cette affaire qui opposait les deux (2) gardes du corps était définitivement close, le ministre Oumar Guèye a aidé son « protégé » à engager un procès dont le verdict a été rendu ce lundi 29 Mai 2017, condamnant Adama Traoré dit « Ziggy » à une peine de 3 mois d’emprisonnement ferme assortie d’une amende de 500 mille francs Cfa. Mais, le certificat médical d’une incapacité de travail de 30 jours qui a été consigné dans le dossier du plaignant selon le conseiller municipal n’est en fait que « théâtral à la limite même complaisant ». Car,  le soit disant blessé dira-t-il « continuait à assurer la sécurité de son patron encore qu’il s’est présenté à la barre à moins de 30 jours de l’établissement de son certificat médical, bien sapé, bien portant et sans aucune égratignure ».
Les responsables de Bambilor n’ont pas manqué de témoigner, de la loyauté et de la fidélité que Ndiagne Diop a toujours eu à l’endroit du ministre Oumar Guèye, devenu son « bourreau » actuel. Le réquisitoire du premier adjoint au maire a été sans appel « Oumar Guèye a trahi le maire Ndiagne Diop ». Landing Mbengue sera d’ailleurs plus explicite en déclarant que « le maire de Bambilor est victime d’une cabale savamment ourdie par le ministre de la pêche ». Si d’aucuns parlent d’un complexe d’infériorité du ministre politiquement parlant, compte tenu des réalisations de leur maire  à travers la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, d’autres ont préféré parler de sa jalousie vis-à-vis du coordonnateur local de l’APR qui selon eux, ne cesse de monter en puissance. Pour prouver la popularité et la représentativité du maire de Bambilor dans le département de Rufisque, les populations ont revisité l’histoire récente, rappelant l’accueil réservé au président Macky Sall avec les 117 cars qui avaient été mobilisés par Ndiagne Diop. Un défi que nul ne saurait relever apparemment dans ce département où le parti au pouvoir souffre de sa coordination au plan local. C’est encore plus important que « le maire de Bambilor a déjà, à l’actif de son bilan la construction de 21 villages au moment où Oumar Guèye n’en compte que 3 à Bambilor » se sont félicité les populations
















Mercredi 31 Mai 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :