Comparution de Khalifa Sall devant la commission ad hoc de l'Assemblée nationale : les conditions de ses avocats

La commission ad hoc devant l'entendre en vue de la levée ou non de son immunité parlementaire mise en place, Khalifa Sall n'est pas prêt à se jeter dans la gueule du lion. Ses avocats ont tenu à ce que l'opinion sache que le maire de Dakar ne peut être auditionné par ses pairs député que s'il comparait libre.


Comparution de Khalifa Sall devant la commission ad hoc de l'Assemblée nationale : les conditions de ses avocats
En conférence de presse cet après midi, les conseils du maire de Dakar se sont réjoui du fait que le procureur de la République daigne enfin reconnaitre l'immunité parlementaire de leur client. “L'immunité parlementaire de Khalifa Sall a enfin été reconnue par le gouvernement du Sénégal et son procureur de la République”, s'est félicité Me Seydou Diagne qui cependant, tempère : “C'est une chose que de le reconnaitre (mais) c'en est une autre de reconnaitre les droits constitutionnels de client au moment où la loi le demande”. “C'est une façon pour nous de dire que malgré le fait que le procureur reconnaisse enfin après plusieurs mois de détention arbitraire dispose du droit à son immunité, nous constatons avec vous que c'est trop tard”, regrette la robe noire pour qui, il fallait le faire au lendemain de la déclaration des résultats des élections législatives. Mais pour l'avocat le maintien de Khalifa Sall malgré qu'il dispose d'une immunité parlementaire matérialise l'acharnement dont il fait l'objet de la part du parquet. Toutefois, le conseil du maire de Dakar ne s'avoue pas vaincu. Me Seydou Diagne fonde ses espoirs sur “la demande de libération d'office”. “Nous savons que Khalifa Sall marche vers la libération”, prédit Me Diagne. Une bonne transition pour aborder la comparution annoncée de son client devant la commission ad hoc de l'Assemblée nationale. Selon l'avocat du député maire, ce dernier ne peut être entendu par ses collègues qu'en homme libre.  
Lundi 6 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :