Communiqué du collectif de la défense dans l'affaire ministère public vs Karim Wade & autres (DOCUMENT)


Communiqué du collectif de la défense dans l'affaire ministère public vs Karim Wade & autres (DOCUMENT)
Jeudi 22 Janvier 2015




1.Posté par kalz le 21/01/2015 11:59
les avocats de la défense qui ne portent pas la robe politique comme celle de Me. Madické Niang, Me Amadou SALL, etc. doivent se tenir à l'écart du champs politique. Ces avocats qui n'ont aucune connotation politique, ne doivent pas être embarqués dans ce tourbillon politique tracé par le PDS. Ces avocats doivent mettre en avant leur vocation et de démontrer toutes les compétences qu'ils portent en eux, à la place de la robe politique de ces autres avocats qui n'ont leurs portes de sorties qu"à travers de leur appareil politique, en lieu et place du droit qu'ils devront défendre pour prouver la non culpabilité de leur client-patron politique.

2.Posté par bass le 21/01/2015 16:19
En tout cas, a mon avis, un président de Cour devrait être comme un arbitre sur un terrain de football. Il doit être impartial et discret. Car autant en football, un arbitre qui fait la une des journaux du lendemain,l'est parce qu'il a été mauvais; autant un juge qui parle trop et à la moindre occasion, est décrié pour son impartialité.
Que le président Diop que je ne connais pas pour prétendre le juger, se permette de rappeler à l'ordre la dame Tamaro Seydi, parce qu'elle a osé, saluer le Prévenu-principal, me parait excessif quand même.

Espérons que ce ne soit qu'un cas marginal, sinon, ce serait toute notre justice qui en prendrait un coup. De nos jours, les magistrats sont de moins en moins respectés. Et comme avocats et magistrats se "connaissent", cela pourrait expliquer que certains magistrats soient "méprisés" par les robes noires...

Que tous les magistrats sachent qu'un jour ils seront seuls, chacun dans sa tombe en attendant le jugement de l'Unique Juge, que tous les avocats sachent eux aussi que, tels les "replay" des actions en football, les procès seront refaits et les "procédures" dans l'au-delà seront plus rapides et les peines infligées aux coupables, plus sévères encore...

Et les juges qui "créent" des "jurisprudences" à l'insu des syndicats en validant des licenciement pour "absence de réponse à des demandes d'explications postérieures audits licenciement", doivent aussi savoir que de leurs décisions sur des cas précis, dépend l'avenir des relations employeurs-employés pour les années à venir.

Notre justice a donc besoin d'un grand nettoyage, et les juges devraient pouvoir être poursuivis pour certaines décisions rendus ou certains comportements aux audiences.

3.Posté par modou bousso le 21/01/2015 21:47
aucune sénégalaise accepterait pas ces genres
actes qui de se produise ces temps ci nous condamnons en vive voie

4.Posté par momo le 22/01/2015 15:22

Par ce torchon de communiqué,vous nous réconfortez davantage sur la culpabilité de votre client.la stratégie est claire:étant incapables de faire d'asseoir l’innocence de votre client,vous tentez vaille que vaille aprés moults échecs à déplacer le combat judiciaire que vous saviez du teste perdu d'avance sur le terrain de la communication,de la politisation..C'est pèine perdue.Votre adversaire dans ce procès n'est nullement macky ou son régime,votre adversaire encore une fois c'est le peuple sénégalais,ce peuple aphone qui écoute et observe et sanctionnera le moment venu.Votre stratégéme ne prospérera pas car le peuple est conscient du désastre jamais connu que votre client et compagnies dont certains parmi ce lot d'avocats ont été les auteurs.Détrompez-vous piètres chercheurs de primes! le peuple patriote,digne et éclairé est à l'affût. le combat judiciaire se déroule au prétoire et non dans les colonnes de journaux ou autres sites internets.
• Répondre•Partager ›

5.Posté par cheikh le 23/01/2015 10:48
moi peuple je n'ai jamais demandé à traduire quique ce soit alors vous les complices mackistes ne me melaient pas de votre forfaiture honteuse
on est descu ,::!!:



Dans la même rubrique :