Communiqué du Groupe Futurs Médias


Un hebdomadaire people repris par plusieurs sites dakarois a plus attribué que révélé les salaires de certaines animatrices et animateurs de la RFM et de la TFM. La Direction générale du Groupe Futurs Médias tient à préciser qu’il y a beaucoup d’exagération dans ces articles de presse distillés ca-et-là. La réalité est tout autre.
Toutefois, il convient d’expliquer le profil concurrentiel du Groupe Futurs Médias.
La position concurrentielle de notre entreprise dicte une sélection de produits et de programmes et recommande la même sélection dans le recrutement. Ces recrutements qui se doivent de capitaliser de l’audience ont un rôle important.
Pour autant, le Groupe Futurs Médias n’ignore pas ses journalistes et autres professionnels de l’information et de la communication sociale, sans oublier les autres travailleurs (personnel administratif et commercial, techniciens de l’imprimerie, chauffeurs, etc.) qui sont tous d’égale dignité.
Le Groupe est fier de leurs performances et attache une importance capitale à leur épanouissement. C’est ce qui vaut à Futurs Médias de faire partie des entreprises en général et de presse en particulier, qui traitent le mieux les employés, et ce en toute humilité.
Comme indiqué le mercredi 16 janvier 2013, lors de la rencontre avec des membres de la section syndicale du groupe, les conditions de travail seront améliorées en fonction des possibilités offertes à l’entreprise.
Cela va de soi pour la recherche de la respectabilité sociale des journalistes et techniciens de la communication sociale. D’ailleurs, dans les faits, le Groupe Futurs Médias applique une « convention maison » (que les spécialistes des ressources humaines appellent accord d’établissement) qui fixe des salaires bien au-delà de ceux régis par la Convention collective des professionnels de l’information et de la communication sociale.
Le Groupe Futurs Médias continuera à afficher ses ambitions et à offrir à ses employés un traitement salarial et autres avantages en vue de leur assurer l’épanouissement professionnel et social.  
Charles FAYE
Porte-parole du Groupe Futurs Médias
Vendredi 18 Janvier 2013




1.Posté par FOUTAH le 18/01/2013 17:56
WAHO FI DARA

2.Posté par dekendo le 18/01/2013 19:35
Mais lui depuis quand parle t il pour GFM? je croyais qu'il parlait pour youssou ndour

3.Posté par wathever le 18/01/2013 20:00
c'est la que les metiers sont important votre mbidou la c'est un bon journaliste mais en tant que manager il vous perdra. le fond de la question c'esst que la télé ne rapporte pas d'argent c'est un instrument de lobby , n'est ce pas adama, donc il faut que quelqu'un finance les prétention de la télé ( l'obs et RFM).
pas de business plan pas de compte previsionel , the real deal quoi! alors faut trouver des idées de developpement sinon ce sera comme el hadj ndiaye( plan de restriction au bout de 5 ans).
le plus drole dans tout cela c'est qu'il ne savent memepas combien d'audience font ces personnes. le reveil sera brutal nak

4.Posté par Hector le 18/01/2013 20:47
Nous sommes tres fiers de vous GFM. Thi kaw thia kanam, kou seugnone ame Lou Mel ni GFM wala diour dome jou ame Lou Mel ni GFM.
Yal nalene yalla mousseul si thiat ak lamine ak mbolem joulit, sama xol lako tibbe sa barke aljoumma jou tedd ji, si barke yoneneti bi sallalahou Alay wa Salam .



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016