Communiqué du Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS)


Communiqué du Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS)
Le Comité Directeur du PDS, sous la présidence du frère Oumar SARR, Coordonnateur Général, s’est réuni le mercredi 14 aout 2013 à la Permanence Nationale du Parti (Oumar Lamine BADJI), sise la VDN, à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant :

Situation nationale,
Vie du Parti,
Situation internationale
Le Comité Directeur a entendu une importante communication du frère Oumar SARR sur la situation nationale.

Le Comité Directeur s’est longuement penché sur la situation difficile des populations de la banlieue dakaroise et de certaines villes et des villages de l’intérieur du pays, victimes des inondations.

Le comité directeur rappelle que sous la présidence de Me Abdoulaye WADE une enveloppe globale de soixante dix milliards environ avait, entre 2006 et 2012, permis non seulement de réaliser de gros ouvrages pour faire face aux inondations dans la région de Dakar mais de loger décemment plus de 2000 sinistrés dans une cité totalement urbanisée. Beaucoup d’ouvrages étaient programmés et souvent entamés. L’éradication des inondations avait progressé sensiblement dans la banlieue.

Aujourd’hui, après la gestion catastrophique des inondations en 2012, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas une amélioration sensible cette année non plus, au contraire. Partout il n’y a que colère et désolation. Pourtant, ils fanfaronnaient partout en expliquant que rien pour cette année, ils ont dépensé plus de soixante milliards, Peut-être que ces milliards ont été totalement engloutis. En tout cas, il est permis de s’interroger très sérieusement sur l’utilisation du budget déclaré.

Le comité directeur déplore les morts, s’incline devant leur mémoire et prie pour le repos de leur âme.

Le comité directeur dénonce les lenteurs injustifiées dans le relogement des sinistrés et regrette l’incompétence structurelle du gouvernement qui n’a réceptionné que 10 % des 2000 logements prévus, et encore que les logements dits terminés ne le sont que de nom, et il n’y a aucune urbanisation dans le site.

Le PDS rappelle que sous le prétexte des inondations que le gouvernement avait supprimé le sénat. Aujourd’hui, ils ont la volonté farouche de reporter les élections locales. Leurs déclarations tendancieuses et les nouveaux découpages, la volonté de mettre en œuvre « l’acte 3 de la décentralisation » montrent que le régime ne veut pas des élections. Ils savent bien que les Sénégalais ne sont plus dupes. Le comité directeur rappelle qu’il s’en tient au strict respect du calendrier électoral et s’oppose à tout report des élections locales.

Les récents développements judiciaires dans la gestion des dossiers liés à la persécution des responsables du parti confirment ce que tout le monde savait déjà : l’absence de preuve et la volonté de mettre à genoux des sociétés évoluant dans des secteurs stratégiques pour que leur faillite profite à des amis tapis dans l’ombre.

Les accusations de prédation contre les bras armés de ce sinistre projet, mettant en cause des membres de l’institution judiciaire nécessitent l’ouverture d’une enquête sérieuse pour laver l’honneur de la justice.

Le Président Macky SALL a récemment exprimé sa volonté de revoir le code des marchés publics. Tout le monde sait qu’ils ont pour objectif de ne plus faire des appels d’offres ouverts et au nom de l’urgence, ils veulent signer des marchés gré à gré à satiété grâce à des dettes douteuses supportées par le peuple. Le comité directeur reste vigilent et en appelle à la vigilance de tous ceux qui ont fait le pari de la transparence dans la gestion des affaires publiques.

Le comité directeur dénonce l’installation programmée de milices avec la création d’une agence nationale de sécurité pour caser les callots marrons de l’APR et tenter de prendre en bride les populations avec le recrutement de 10 000 jeunes membres du parti présidentiel.

Le comité directeur propose à la place le renforcement des moyens de la police et de la gendarmerie nationale pour rehausser tant leur moral que leur efficacité, particulièrement dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme.

Le comité directeur déplore la morosité de l’économie nationale due à un manque de vision du régime actuel qui a fini d’installer un environnement à haut risque pour les investisseurs. Entre 2012 et 2013, le patronat nous apprend que plus de 500 entreprises ont été fermées dans le pays, ce qui fait une perte de cent cinquante mille emplois perdus.

Les difficultés sont ressenties dans tous les secteurs d’activité et la recrudescence des mouvements sociaux et conflits sociaux en sont l’expression la plus visible.

Le comité directeur exige de l’Etat des négociations sincères qui, à l’avenir, éviteraient aux usagers des désagréments dans le transport préjudiciables à leur quotidien déjà difficile.

Abordant la vie du parti le comité directeur à enregistré, successivement les communications des structures verticales. L’UJTL, le mouvement des femmes, la Fédération Nationale des Cadres Libéraux, la fédération des enseignants et celle des arabisants ont tour à tour présenté le compte rendu de leurs activités et ont partagé leurs programmes d’activités respectifs.

Le comité directeur a condamné les actes de barbarie perpétré par des militants de l’APR, qui ont gravement blessé deux militants du PDS à Boké Diallobé dans le département de Podor. Ces gangsters voulaient imposer l’inscription dans la collectivité locale, en son absence, du consul général du Sénégal à Paris.

Le comité directeur exprime son soutien sans faille à ses frères et sœurs libéraux de Boké DIALLOBE et enverra une délégation sur place.

Abordant la question internationale, le comité directeur s’est félicité de la tenue d’élections libres et démocratiques au Mali, et de la maturité du peuple malien. Analysant les résultats, le comité directeur envoie ses félicitations au Président élu Ibrahima Boubacar KEITA et au candidat malheureux Soumaïla CISSE qui, en véritable démocrate, a tout de suite reconnu les résultats et félicité le vainqueur.

Sur l’Egypte, le comité directeur condamne avec la dernière énergie la répression sanglante des Militaires et fustige ce coup d’état militaire ayant porté atteinte au libre choix de ce peuple frère. Le comité directeur en appelle au rétablissement de la démocratie, au retour des militaires dans les casernes et au respect du droit de manifester pacifiquement.



Fait à Dakar, le 14 Aout 2013
Dakar actu




Vendredi 16 Août 2013
Notez


1.Posté par fall le 16/08/2013 01:14
Comite de mes couilles! Un comité de voleurs

2.Posté par Jaina le 16/08/2013 01:27
Vous etes juste rigolo. Vous faites pities messieurs du pDS.
A Dieu pouvoir.

3.Posté par Moody le 16/08/2013 02:59
Gnake xoroom. Communique insipide. Vous faites pitie.

4.Posté par barou le 16/08/2013 07:55
...... candidat malheureux Soumaïla CISSE....... pas trés diplomatique....c'est comme la fameuse phrase de wade...dans sa lettre à la Chine...."les Etats n'ont pas d'amis".....



Dans la même rubrique :