Communiqué de la présidence relatif à l'audience accordée par Wade à Lewis Lukens


Communiqué de la présidence relatif à l'audience accordée par Wade à Lewis Lukens
Le Président de la République, Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, entouré de M. Souleymane NDéné NDIAYE, Premier Ministre, Maître Ousmane NGOM, Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, M. Abdoulaye DIOP, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Mamour CISSE, Ministre d’Etat à la Présidence de la République, M. Oumar Demba BA, Ministre, Conseiller Diplomatique, a reçu, ce jour lundi 13 février 2012, Son Excellence M. Lewis LUKENS, Ambassadeur des Etats-Unis à Dakar, dans le cadre des relations de coopération entre nos deux pays.
MM. Pape DIOP, Président du Sénat et Mamadou SECK, Président de l’Assemblée Nationale et le Professeur Iba Der THIAM, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, ont également participé à l’audience en qualité d’observateurs.
L’Ambassadeur Lewis LUKENS était quant à lui accompagné de MM. David WHITING, Conseiller aux Affaires Politiques, M. Henderson PATRICK Directeur de l’USAID, Mme Kristin KANE, Conseillère aux Affaires Publiques ;
Au cours de l’audience, Son Excellence le Président WADE a notamment mis en exergue la qualité des relations sénégalo-américaines tant au niveau des Etats qu’au plan personnel.

Il a, ensuite, souhaité faire le point sur la position des Etats-Unis au sujet de la situation politique sénégalaise qui, aujourd’hui, est notamment marquée par le fait que les partis de l’Opposition, eux-mêmes, sont en train de participer à la campagne électorale.
A ce propos, il a demandé à l’Ambassadeur de préciser la position des Etats-Unis.
Dans sa réponse, l’Ambassadeur, tenant compte de ce nouveau contexte de participation de tous les candidats à la campagne électorale, a déclaré que les Etats-Unis n’ont jamais demandé au Président WADE de partir et ne soutiennent aucun candidat.



Il a ensuite ajouté que son pays souhaite simplement que le processus électoral se déroule de manière pacifique, transparente et démocratique et que les Etats-Unis travailleront avec le Président élu dans ces conditions par le peuple sénégalais.

Enfin, considérant la priorité qu’il accorde au retour de la paix en Région naturelle de la Casamance et au recasement des rebelles, le Président WADE a évoqué le plan DDP (Désarmement, Déminage et Projets) qu’il a proposé aux dirigeants du MFDC.

A ce sujet, il a demandé aux Etats-Unis de reconvertir les ressources du MCA dans la réalisation de cinq projets prioritaires en Casamance pour la mise en valeur de projets de 20 000 hectares chacun :

- un projet à Oussouye,

- deux projets à Bignona, et

- deux projets à Ziguinchor

L’Ambassadeur a répondu qu’il allait consulter les Autorités de son pays pour savoir s’il était possible de faire cette reconversion étant donné que le projet MCA est très avancé.

Il a ajouté, que de toute façon, les Etats-Unis allaient participer au financement des projets liés à la paix et à la construction de la Casamance par le biais de l’USAID.

Fait à Dakar, le 13 février 2012

Serigne Mbacké NDIAYE

Ministre, Porte-Parole du Président

de la République
Lundi 13 Février 2012




1.Posté par BA le 13/02/2012 21:47
MR ndiaye serigne tu est comme ton paton puisque tu rentres dans la tortuosite parceque n ete pas present durant cette audience

2.Posté par seck le 13/02/2012 21:51
wade fait peur

3.Posté par niokhor le 13/02/2012 22:17
le ridicule ne tue plu dans ce pays vous parlez a la place des americains .eux qui devaient demantir leurs propres propos.quel honte pauvre galsen

4.Posté par pape le 13/02/2012 22:18
cheikh yerim seck est un vendu.

5.Posté par Baol baol le 13/02/2012 22:21
Je suis scandalisé de savoir que ces gens là se foutent totalement de nous; comment WADE ose-t-il demander une reconversion de programme qui a déjà reçu un financement et début d'exécution. Il se permet en tant que président de la république, de proposer à une autorité américaine, de procéder à un détournement d'objectif.
Il faut que les démocrates de ce pays se lèvent pour arrêter ces gros coups de massue sur notre démocratie.
L'image du Sénégal est détruite par une catégorie de sénégalais arrivés au pouvoir par effraction et qui ne connaissent rien aux règles et procédures administratives orthodoxes.

6.Posté par prieres le 13/02/2012 23:27
Du cinéma. Wade dégage! L'Amérique va nous aider à te capturer et te mettre en prison. N'as tu pas constaté que si l'Amérique s'obstine à investir de l'argent du MCA c'est parceque le peuple le mérite. Wait and see

7.Posté par WADENOKHSAYAAY le 14/02/2012 04:31
Quel crétin ce Wade! Il prend les sénégalais vraiment pour des imbéciles. Il pense aussi qu'il peut arnaquer le gouvernement des Erats-Unis d'Amérique. Et tente aussi de se faire aider aider dans sa campagne éléctorale illégale et jugée comme telle par l'administration OBAMA. Tu es vraiment un pauvre guignol, wade; tout le monde a vu que ce n'est pas la réconversion des ressources du MCA pour la Casamance que tu cherches, mais plutôt la réconversion de la position ferme du gouvernement des Etats-Unis vis-à-vis de ta candidature illégale

8.Posté par Papy1 le 14/02/2012 06:56
Tout acte pose par ce personne aussi satanique que machievalique est de nature a nous IMPOSER son CRETIN de fils ou installer le CHAO a son depart.
1- Cette rencontre a pour but de decompresser les insultes et les menaces qu'il a cracher durant toute sa campagne contre les USA et la France. C'est pourquoi il a appeller tout ce monde autour de cette rencontre et surtout le Perroquet Iba Der Thiam pour vehiculer un FAUX message de changement de position officiel des USA par rapport a sa candidature ILLEGALE, la participation de l'opposition aux elections qui sous entend son acceptance , et mettre en mal les USA contre le MFDC et les populations de la Casamance en voulant DEVIER l'objective du MCA.
2- En rendant publique cette rencontre Wade cherche a DECRIPSER l'etaut de l'Opposition au niveau Africain sur sa candidature et mettre en mal les USA en voulant leur coller l'hyppocrisie du double langage.
Solutions:
1- Son HE Hilary Cliton doit convoquer l'Ambassadeur du Senegal aux USA pour riposter, rectifier et rendre la balle.
2- Faire un Communique officiel pour reiterer sa position et desserer l'etaut et l'hyppocrisie destinee aux populations de la Casamance.
3- Inviter les Candidats de l'Opposition a un Dialogue.
Avec Abdoulaye il ne faut rien laisser au SILENCE.
Un President , Le Premier Citoyen d'un pays qui n'honore pas sa Parole n'a pas droit au RESPECT.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016