[Communiqué]Les appels sur le numéro vert augmentent d’environ 600% lors de la première campagne médiatique anti-tabac au Sénégal


[Communiqué]Les appels sur le numéro vert augmentent d’environ 600% lors de la première campagne médiatique anti-tabac au Sénégal
  
Les appels vers le numéro vert  dédié à la campagne  nationale anti-tabac au Sénégal ont augmenté pour atteindre 588 % au cours des mois d’avril et mai 2013, comparés  aux  deux mois précédents, d’après les données publiées par le ministère de la Santé et l’Action sociale et World Lung Foundation aujourd'hui. Les appels coïncident avec une campagne nationale intense pour mettre en garde les populations sur les méfaits du tabac.
 {C}{C}{C}{C}
Nombre d’appels par semaine sur le numéro verte nationale du Sénégal
 
 La campagne, appelée “éponge”, élaborée par le ministère de la Santé et de l'Action sociale et World Lung Foundation, montre de façon graphique le goudron qui s’accumule dans les poumons d’un fumeur moyen. Cette campagne a été diffusée à la télévision,  à la radio et sur des panneaux d'affichage à partir du 2 avril et pendant huit semaines. Durant cette période, 1 625 appels ont été reçus par le ministère de la Santé et de l'Action sociale contre 236 au cours du mois de février et mars 2013. 60 appels ont été enregistrés le 2 avril et 61 le 31 mai, les deux jours les plus intenses en termes d’activité médiatique.

Les appels vers le numéro vert nationale du Sénégal qui a bondi pendant la campagne “Eponge”.
 
La campagne “Éponge”, qui a été testée rigoureusement parmi des groupes de citoyens à travers le Sénégal, vise à informer des millions de fumeurs de cigarettes sur les graves conséquences du tabac sur leur santé, mais la campagne visait aussi  à  les encourager à
arrêter de fumer avant qu'ils ne tombent malades et à soutenir les politiques de contrôle anti-tabac. Les appels sur le numéro vert démontrent que les fumeurs ont réagi au message principal de la campagne.
 
La Pétition pour soutenir la loi nationale gagne du terrain
 
En sus de la campagne médiatique de masse, un site web appelé SansTabac.sn a également été mis en ligne durant cette période pour permettre aux citoyens sénégalais de démontrer leur soutien pour une puissante loi de lutte contre le tabagisme en signant cette pétition. Une telle loi inclurait:
 • L'augmentation du prix du tabac par la fiscalité.
L’aménagement de lieux publics 100 pourcent sans fumée de tabac.
      • L'interdiction totale de la publicité sur le tabac et le parrainage.
      • Le lancement de campagnes médiatiques graphiques durable tels que "éponge".
      • Un suivi régulier de l'évolution de la consommation de tabac.
 
“La recherche a montré que la campagne motiverait les fumeurs à arrêter de fumer, mais cette réaction a été encore plus forte que nous celle à laquelle nous nous attendions. Ceci est une preuve supplémentaire que les gens ne veulent pas être dépendants d’un produit qui les tue», a déclaré le professeur Awa Marie Coll-Seck, ministre de la Santé et de l'Action sociale.
“Même si une fraction de ces appels aboutit à des tentatives de cesser de fumer avec succès, nous aurons sauvé de nombreuses vies des maladies liées au tabac,"a-t-elle ajouté.
 
“Nous nous réjouissons du fait que le gouvernement du Sénégal ait favorisé une approche rigoureuse à l'éducation du public et cette campagne enregistre déjà de bons résultats, ” a déclaré Sandra Mullin, vice-président chargée des Politiques et de la communication du World Lung Foundation. “Une campagne, cependant, ne peut pas annuler tous les efforts de marketing de l'industrie du tabac, nous devons donc nous assurer que ces campagnes, et d'autres activités de lutte antitabac font partie d'une politique nationale de santé à l'avenir."
      La recherche a montré que les campagnes médiatiques de masse sont l'un des moyens les plus éfficaces pour encourager les gens à arrêter de fumer. C’est une des stratégies M-P-O-W-E-R       (W ="Warn" c’est-à-dire Mettre en garde contre le danger du tabagisme) de l'Organisation mondiale de la Santé pour réduire la consommation de tabac. Les stratégies MPOWER sont approuvées et encouragées par l'Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme, dont World Lung Foundation est un partenaire principal.
      A propos de la World Lung Foundation
World Lung Foundation (WLF) a été créé à la suite de l’épidémie globale des maladies du poumon qui tuent 10 millions de personnes chaque année. L’organisation travaille aussi sur des initiatives de réduction de la mortalité infantile et maternelle. WLF améliore la santé globale en améliorant les capacités sanitaires locales, en soutenant les programmes de recherche, en développant des politiques d’éducation publique en matière de santé. Les domaines d’intervention prioritaire de l’organisation sont la lutte anti-tabac, la pollution de l’air intérieur, la tuberculose, les infections respiratoires aiguës et l'asthme. Veuillez visiter le worldlungfoundation.org.
 
 Pour plus informations, veuillez contacter Jorge Alday, World Lung Foundation, sur le +1.212. 639.0070 ou jalday@worldlungfoundation.org .
        
A.S.N S.N




Jeudi 4 Juillet 2013
Notez


Dans la même rubrique :