Communiqué LD/MPT


Le Secrétariat Permanent (SEP) de la Ligue Démocratique s’est réuni, le mercredi 06 février 2013, sous la présidence du Secrétaire Général du parti le Pr Abdoulaye BATHILY pour examiner, entre autres points inscrits à son ordre du jour, la vie du parti, la situation politique nationale et la question malienne.

Sur la vie du parti, le SEP engage les fédérations et les organismes intégrés à une bonne planification de la discussion du rapport du BP à la base et au renouvellement des structures du parti en perspective du 7ème congrès ordinaire. Il appelle l’ensemble des militants et militantes à se mobiliser pour participer à ces activités, en particulier les travaux des commissions techniques préparatoires, qui permettront d’éclairer les décisions du congrès.

Examinant la situation politique nationale, le SEP appelle l’ensemble des partis politiques de la coalition Benno Bokk Yakaar à s’investir pour améliorer la cohésion et la solidarité. Il estime que nous devons garder le cap sur notre objectif stratégique centré sur l’intérêt exclusif du peuple sénégalais. Le plus important reste la transformation économique et sociale de notre pays pour laquelle les sénégalais ont fait confiance à notre coalition à plus de 65%. Cette victoire, pour laquelle toutes les forces démocratiques ont consenti beaucoup de sacrifices (des morts, des handicapés, des personnes emprisonnées, etc.), mérite d’être préservée en mettant le cap sur la prise en charge des préoccupations des sénégalaises et des sénégalais.
Benno Bokk Yakaar doit fonctionner dans le respect des différences qui constituent la richesse de toute démocratie. Dans cet exercice, le parti présidentiel doit donner l’exemple en toute circonstance.
Les partis doivent, avec la société civile, dans le respect mutuel faire preuve de solidarité autour de l’idéal commun qui a permis la victoire historique du 25 mars 2013.

Analysant la crise malienne, le SEP se félicite de l’évolution de la situation sur le terrain marquée par la débandade des rebelles devant le rouleau compresseur de la MISMA avec l’appui déterminant de l’armée française.





Le relais des forces africaines doit s’accélérer pour la libération totale du Mali et la sécurisation des frontières des pays limitrophes.
Avec le début de la pacification du nord Mali, une réflexion stratégique doit être menée par les forces politiques appuyées par l’Union Africaine et la communauté internationale pour le retour à la légalité constitutionnelle à travers des élections transparentes, libres et démocratiques.
Dakar, le 06 février 2013
Le SEP




Jeudi 7 Février 2013
Notez


1.Posté par kanko le 07/02/2013 08:38
C'est la première fois depuis des années que j'entends parler d'un communiqué de la LD/MPT : dîtes moi que ce n'est pas vrai. Dès que des élections s'approchent , ils pondent des déclarations pour se faire "yoballé". Quel regroupement de NIAKA DIOM.!

2.Posté par sarzo le 07/02/2013 13:29
De véritables parasites sans vergogne.



Dans la même rubrique :