Communiqué And-Jëf/Pads sur la situation politique


Communiqué And-Jëf/Pads sur la situation politique
L’actualité politique au Sénégal est aujourd’hui polluée par la bataille de chiffonniers que se livrent les alliés de la coalition au pouvoir  « Bennoo Bokk Yaakaar » avec son lot  de menaces et de chantages réciproques. Chaque composante fonce tête baissée dans cette mêlée où l’on ne rencontre l’once des intérêts du pays. Les jeunesses des partis alliés y vont de leurs armes lourdes, les femmes de leur aviation, les plus haut placés de leurs armes chimiques et bactériologiques. Les Sénégalais s’en trouvent à présent largement édifiés sur les véritables raisons des nombreux retards apportés à la prise en charge de leurs préoccupations essentielles : celles-là pour lesquelles ils avaient élu Macky Sall. Ils n’en ont pas les temps, occupés à plus important : La bataille pour les postes en vue des prochaines échéances.
L’instabilité gouvernementale, les effets nocifs pour notre économie et notre système démocratique engendrés par l’existence voire la domiciliation aux plus hautes sphères de l’Etat de lobbies financiers, les annonces récurrentes – fondées ou pas – du départ du Premier Ministre, tout cela fait désordre assurément et empêche la prévisibilité et la lisibilité dans les actions de l’Etat.
Les menaces et autres tentatives de musellement de la presse dont le seul tort est de rendre compte de ces tumultes ont au moins le mérite d’édifier l’opinion publique sur le manque de sérénité dans lequel le pays est gouverné.
Les marchés de gré à gré décriés sous Wade parce qu’ils atteignaient un taux de 16%, tendent vertigineusement à être la règle dépassant aujourd’hui les 24% dans les commandes publiques alors qu’on nous tympanise matin et soir sur les prétendues vertus de la gouvernance sobre et vertueuse.
And-Jëf/Pads invite encore une fois de plus toutes les forces politiques et sociales qui sont encore lucides à rejeter leurs illusions et à se préparer à la lutte. Le régime actuel ne réglera pas les problèmes du pays. Tel qu’il est, il n’en a pas la vocation ni les capacités.
 
Dakar le 20-02-13
Le Secrétariat Permanent
Dakaractu2




Vendredi 22 Février 2013
Notez


1.Posté par Tâta le 02/03/2013 19:32
Mieux tard que jamais, je réponds celui qui disait mal de Landing savane, c.est mal de connaître cette homme. Il lier de le remercier ce qu.il a contribuer de la démographie sénégalais , nous devons le remercier au lier de dire du mal sur lui. Parce que sa contribution vous a permis de explimer librement aujourd'hui .



Dans la même rubrique :