Communauté rurale de Méouane : Bilan chaotique d’une présidence fantomatique


Communauté rurale de Méouane : Bilan chaotique d’une présidence fantomatique
Immenses ont été les espoirs des populations de la Communauté rurale de Méouane, au soir du 22 Mai 2009, en élisant, contre toute attente, la liste du candidat Matabara Diop (ancien Président du COUD et Président du SPD) pour diriger le Conseil rural. Loin de prendre connaissance et de décrypter son programme de développement, cette liste obtint 2.942 voix (soit 51,1% des suffrages) remportant ainsi 35 des 46 conseillers mis en jeu au détriment des s coalitions SOPI 2009 et Benno Siggil Sénégal. Une forte majorité donc pour administrer, pendant 5 ans, aux destinées de la communauté rurale de Méouane avec ses 92 villages et ses 25.000 habitants. Pourtant, dans sa profession de foi de 2009, le SPD appelle, je le mentionne, à "des solutions urgentes et impératives pour combattre la pauvreté et le chômage surtout des jeunes diplômés et non diplômés. Il faut susciter une floraison d’idées neuves et constructives, d’espoirs et d’énergies. Grosso modo, ouvrir l’avenir pour faire bouger les lignes". Une très belle syntaxe pour nous faire rêver. Presque au terme de son mandat, le constat est amer pour les populations, déçues qu’elles sont, pour constater que leurs préoccupations majeures n’ont pas du tout été le cheval de bataille du conseil rural dans toute sa composante. Quid de la demande répétée de la plupart des villages pour disposer de soins sanitaires, de clôture d’école, d’infrastructures socioéconomiques, de logements pour les étudiants, de promotion des couches vulnérables, d’appui aux organisations communautaires de bases et j’en passe. On dirait, presque, une indifférence totale pour ne pas dire une stérilité remarquable de l’autorité politique. Nous rappelons, avec beaucoup de modestie, quelques réalisations des précédents conseils à la tête de notre communauté rurale : - Alassane Diop (1990 – 2002) : Bien qu’étant jeune, on sait pertinemment qu’il avait réalisé, de son vivant, beaucoup d’écoles, de puits et d’éoliennes, de cases de santé, de moulins à mil, … Il avait bitumé les axes routiers Pire – Méouane, Méckhé – Méckhé Village, Méckhé Village – Ngakham etc…. et distribué régulièrement des vivres de soudure. Bien d’autres réalisations sont à son actif. - Djiby Kandji (2002 – 2009) : Malgré qu’il était issu de l’opposition, il a réussi à réaliser l’extension des réseaux d’adduction d’eau sur des dizaines de kilomètres, l’électrification des gros villages, l’affiliation de la zone de Méouane à l’ODCAV, la dotation de 21 ASC en équipements sportifs, la dotation importante des structures sanitaires en apports financier et logistique, la construction de poste et de cases de santé, des formations aux jeunes de la localité (CIFOP), etc… Un bilan bien élogieux malgré les dérives à la limite sournoise en matière de foncier. A titre d’exemple sur le domaine de Ndoucoura 2, il arrivait qu’une même parcelle dispose de deux délibérations, donc à deux propriétaires bien distinctes. - Matabara Diop (2009 – 2014) : On attend encore de voire ses premières réalisations Evidemment, le bilan de ce conseil actuel, n’est pas fameux pour ne pas dire désastreux. A défaut d’une communication sur leurs activités ou leurs réalisations, on se demande bien ce qu’ils ont pu faire depuis leur élection. Nous attendons, avec beaucoup d’optimisme, un bilan de réalisation. Oui, il faudra rendre compte pour estomper nos présomptions d’un conseil fantomatique. Un bilan pour clarifier les administrés. J’ai bien peur que la pilule sera dure à avaler. Et pour preuve, certaines pontes de ce conseil ont même été « chassées » dans certains villages par des pierres lors de campagne Présidentielle. Soutien à Wade ou bilan terne ? Parce que, aussi, contre toute attente, Matabara a soutenu, mordicus, le candidat Wade après avoir subi les pires humiliations sous le régime de Wade (manœuvres pour le démettre du COUD, accusations infondées de détournement de deniers, élargissement du PDS au niveau local cause de sa fronde et de la création du SPD pour ne pas dire PDS). Et pour l’amadouer, Wade le nomme Ministre Conseiller le temps d’une rose. Cette campagne électorale sera mémorable, pour bien des années encore, dans la tête de certains responsables du SPD. Les urgences sont restées de marbre face à un PCR qui a préféré « faire endosser » la responsabilité de ses fonctions à Wilane. Et Wilane devint le seigneur ne se souciant même pas des prérogatives les plus élémentaires de la fonction de Président ou de vice-président. Il n’a pas tort lui. Plusieurs financements destinés aux collectivités locales (exemple du BARVAFOR et de bien d’autres) ont été faits sans pour autant que notre chère communauté rurale ne puisse présenter un seul projet au profit des jeunes désœuvrés. Donc, que faire de la profession de foi du SPD. Rappel : Nous sommes en pré-campagne des Locales et Matabara, à la tête d’une forte délégation du SPD, vint battre campagne auprès des jeunes, partis à l’exode à la recherche d’un avenir meilleur, à la Case Foyer de Yoff où il promet d’œuvrer pour le retour des jeunes aux villages. On entendit de sa bouche que : « je ne vais jamais « céder » la gestion de la localité à des tierces personnes et que toutes mes énergies seront déployées pour le rayonnement de la communauté rurale qui regorgent de compétences avérées et disponibles et que les partenaires au développement seront au chevet de nos actions pour le plein épanouissement de tous ». Mes souvenirs sont encore frais. On attend toujours de voir Monsieur le Président car le constat est autre : - On attendait de lui, la construction et l’approvisionnement des structures sanitaires en médicaments et plateaux techniques relevés. Leur dotation annuelle actuelle ne leur permet, même pas, de disposer du minimum d’outils didactiques (stylos, registres…). La complainte des vaillants agents de santé est grande. - Le service d’Etat-civil rencontre d’énormes difficultés pour disposer de registres, surtout de naissance, malgré la détermination de l’infatigable Ndéye Bakhoum (la secrétaire communautaire). - Pour l’emploi, les jeunes qui inondent les centres côtiers (Yoff, Mbour, Joal, Ndar Gueth…) doivent avoir très mal dans leur peau malgré les promesses de campagne du Président, alors candidat. Cet après-midi mémorable et plein d’espoir à la case foyer de Yoff s’est transformé en cauchemar. Cet espoir était encore permis avec l’Industrie MDL implantée dans notre arrondissement et qui, de manière inavouée, préfère recruter d’autres jeunes au détriment de nos braves frères et sœurs, pourtant, très outillés et répondant aux besoins de qualifications requis (chauffeur, menuisier, électricien, maçon, soudeur, ingénieur, comptable, secrétaire…). Le besoin en main d’œuvre de la société est de 800 temporaires et 400 permanents et la primeur est donnée aux compétences locales. Une belle occasion à notre cher Président de se rattraper malgré les externalités négatives pressentes dont sont victimes les populations (perte d’emploi agricole, pollution sonore, danger de la route, poussière soulevée….) à cause des travaux d’implantation de l’usine. - Le sport et le loisir ont été les « grands chantiers » du conseil rural avec beaucoup de ratées, dans les démarches, qui témoignent d’un manque d’initiatives, d’obscurantisme ou des querelles internes ? Les navétanes, jadis, moment de communion et de distraction des jeunes, sont complétement périclités pour des raisons partisanes. Un budget de 2.000.000 de francs CFA ne doit pas servir, seulement et seulement, à taper du ballon. Et dont les finales se jouent entre Janvier et Février. On aimerait, durant cette période, s’atteler à éveiller et à épanouir les jeunes à travers d’activités interactives, de sensibilisation, de reboisement, de salubrité publique... En fait, à mieux occuper les jeunes sur du concret et d’utilité communautaire, le temps des vacances. Aussi, une vieille doléance est en train de se réaliser avec la clôture du stade de Méouane sur financement du PNDL. Mais, là toute notre amertume de vouloir construire un mur de moins de 500 mètres à 24.900.000 FCFA. Du saupoudrage financier ou de la surfacturation ? On imagine mal, qu’on nous facture le prix du mètre de mur à 49.800 FCFA. Nous refusons de croire à une telle manœuvre Monsieur le Président. Même aux Almadies, cela doit valoir moins bien que cela ? - Le foncier, vache à lait de notre conseil, devrait être mis au peigne fin pour mieux observer les manœuvres à ce niveau. De Ndoucoura, à Thinou Mbarick en passant par l’axe Méckhé - Dogandou, on se demanderait réellement ce à quoi (ou à qui ?) va servir (ou a déjà servi) la manne financière qu’a générée le morcellement de notre périmètre rural. Les « poteaux bornés » témoignent nettement de l’enrichissement de nos gestionnaires qui se distinguent très bien par rapport à leurs compères des autres collectivités locales qui jouxtent la commune de Méckhé (Koul, Mérina Dakhar). Nous attendons que ces fonds collectés soient réinvestis au profit des populations locales et qu’une large communication soit faite sur les allocations faites de ces ressources. - Un des axes majeurs du programme du candidat Matabara Diop a été la refaite des axes de désenclavement (pistes rurales) Pire – Méouane – Léona et Méckhé – Méckhé Village durant la campagne des Locales de 2009. Le constat est là. Les pistes ne sont pas toujours faites et pire, la situation d’impraticabilité est plus ardue et cela le Présent doit être bien au courant même s’il est beaucoup plus à Dakar qu’à Méouane. Au moins, les savants conseillers du Présidents doivent lui être plus utiles si ce n’est pour le leurrer avec de beaux éloges. Les gens disent, à audible voix, qu’ils ne sont pas du tout content de votre gestion. Difficile de sauver les meubles, à moins de 10 mois de la fin de votre mandat. Je terminerai par citer quelques points pour lesquels, le bilan du conseil rural n’est pas très élogieux : - Aucun village n’a été raccordé au réseau électrique ou au solaire - Aucun kilomètre d’adduction d’eau n’a été réalisé - Aucun mur d’école n’a été construit - Aucune case de santé n’a été construite - Aucun projet communautaire n’a été développé ou financé - Les navétanes se jouent encore sur des listes nominatives (prénom et nom) - Aucune subvention n’est allouée aux lieux de cultes (mosquées) ou édifices publiques - Aucun mètre de piste de production n’a été construit - Aucun jumelage n’a été effectif malgré la nomination, de manière douteuse, d’un ASCOM (Assistant Communautaire) dont on se demande bien les missions et prérogatives qui lui sont assignées. Une cacophonie retentissante au sommet. Notre amertume est encore grande de voir d’autres communautés rurales voisines (Ngandiouf, Koul, Mbayéne, Thilmakha, Pékesse, Mérina Dakhar) tenter de belles choses à travers la coopération décentralisée pour créer des emplois, construire des infrastructures, promouvoir l’emploi des jeunes et des femmes malgré la faiblesse de leurs ressources. Ailleurs, les administrés sont bien contents de leurs dirigeants. Décidemment, Méouane n’est pas encore sorti de l’auberge. Nous voulons agir pour un quotidien plus radieux où on aura un Président qui vit parmi nous et non d’un qui va faire le « taylé » comme mode de gestion de notre chère communauté rurale. Vive Méouane Vive la Jeunesse Oui pour un débat sur le développement de notre localité Oui pour l’engagement de tous les citoyens

Masse NDOYE
Mardi 7 Mai 2013
Dakaractu




1.Posté par choupinette le 07/05/2013 17:08
le constat ne doit pas etre amer pour toi quand meme n'est ce pas lui qui par l'intermédiaire de ZG t'a aider à continuer tes études alors que tu venais de passer une année à trainer sans rien faire ? s'il ne t'avais pas tendu la perche ainsi qu'a plusieurs jeune de plusieurs localitès est ce qu tu aurais eu la chance d'etre devant ton ordinateur avec comme principal objectif le dénigrer ? Reflechis un peu et arrete de vendre ton ame au diable - Le kandj que tu cites si tu lui avais demandé son avis t'aurait demander de ne pas le citer et par le respect qui sied à nos morts je ne parlerais pas de alassane DIOP

2.Posté par Masse le 08/05/2013 11:18
Texte laborieux. Je peine à comprendre ce qui vous voulez dire Choupinette. au moins ayez le courage et la hauteur de décliner votre identité. J'ai écrit haut et fort, moi Masse NDOYE de Méckhé Village, ce que je pense de la gestion de ce conseil arrivé par accident à la tête de notre communauté rurale. Juste une question, comment pouvez - vous justifier le budget de 25 millions destinés à l'adduction alors que vous savez pertinemment que les 92 villages sont raccordés et donc disposent de l'eau ?. Sauf un. Ce que Matabara a fait pour moi, et pour d'autres, ne nous oblige pas à lui jeter des fleurs même si il gère notre quotidien, par procuration . D'où placerai vous notre mérite. Et vous, j'aimerai savoir pourquoi cet acharnement et je sais que tu n'es pas très courage. Se couvrir d'un pseudonyme montre que n'avez pas d'arguments. Mais si c'est à visage couvert, je vous le consent. Je souhaiterai que vous dites que Masse raconte des contrevérités. ZG (Zal Gueye si je me trompe) dont vous faites référence sais pertinemment que les choses ne vont pas bien et il l'a dit à maintes reprises au point d'être taxé de rebelle. Cette bande d'incompétents et d'ignorants aux côtés de Matabara ne lui ont jamais servi à quelque chose de bien.

3.Posté par ALIOU le 08/05/2013 11:28
L’ETAT REEL DE LA SITUATION DE LA CR DE MEOUANE DEPUIS 2009.
L’exercice élémentaire du nihilisme, posture adoptée par le Sieur NDOYE constitue sans doute la chose la plus aisée de la vie. Par son jeu favori, il témoigne non seulement de sa mauvaise foi mais aussi et surtout de son ignorance totale des règles de gestion des collectivités locales. Au demeurant, même pour chercher à dénigrer, il est bon de s’informer surtout quand la loi organise clairement le droit à l’accès à toutes les informations.
L’avènement du Président Matabara DIOP à la tête du Conseil Rural marque sans équivoque une rupture d’avec les pratiques nébuleuses jusqu’ici gouvernant la Cr. Avec l’équipe de 2009, la transparence est la chose la mieux partagée : la procédure budgétaire est respectée dans son intégralité, toutes les délibérations à caractère domanial ont été pris régulièrement et vérifiables dans le livre foncier de la CR.
Parlant de bilan, c’est la première fois depuis l’érection de Méouane en CR que les populations ont senti l’existence d’une équipe dirigeante. Ce qui est du à l’énormité des réalisations loin de la politique fiction du sieur NDOYE. Aujourd’hui, tous les villages sont branchés à l’eau potable, plus d’une dizaines de moulins à mil, l’électrification de Sine Moussa ABDOU avec la coopération Allemande et celle en cours de Léona, TOUFI et Ndombile, la dotation en fournitures scolaires à toutes les écoles de la CR dès le mois d’octobre, la dotation suffisante en médicament de tous les postes et cases de santé depuis 2009 (avec la création du poste de Ngakham1 et des cases de Ndombile Tobene Ngakham 2 Massar ), l’ambulance médicalisée avec les ICS.
Au niveau de la jeunesse, la réalité est tout autre aujourd’hui les jeunes sous le magistère et l’influence manifeste de MATABARA découvrent les ICS avec une dizaine recrutée tout dernièrement en 2012. A MDL, c’est au moins une centaine de Méouanois qui y travaille. Cela s’accompagne par la réalisation du rêve de toutes les générations à savoir la construction du stade de Méouane.
Décidemment, le Sieur NDOYE cherche à se frayer un chemin en vue des locales mais lui manque de boussole ainsi, il rend un mauvais service à son parti REWMI.

4.Posté par choupinette le 08/05/2013 12:25
ndoaye il ne s'agit nullement de faire du dilatoire avec toi - personne ne te demande de caresser le président Matabara dans le sens du poil, il est pour les critiques objectives mais quand de fausses informations sont distillèes par quelqu'un qui ne maitrise nullement son sujet, qui n'est animé que par une volonté manifeste de nuire il est bon de le rappeler à l'ordre. En ton ame et conscience tu sais que le bilan de matabara et de son équipe est positif et sa gestion par délagation montre de la qualité de ses adjoints que fais tu de la notion de délégation du pouvoir ? Il a su montrer par la au moins qu'il n'est pas la seule constante - Au lieu de te défouler sur tes compatritriotes aie la grandeur de les féliciter du travail quotidien qu'ils abbatent pour le rayonnement de meouane et environs.

5.Posté par Masse le 08/05/2013 14:33
Choupinette douma wax ak yaw. Tu es nulle
Pour Alion, l'exercice du bilan est difficile voir périlleux pour notre ASCOM. Je me demande toujours ce que vous avez réalisé de concret. Parlant du poste de santé de Ngakham 1, allez dire aux populations que cela constitue votre réalisation. De même, les villageois savent que vous avez perdu le nord en réclamant la paternité de certaines infrastructures. Le projet de Sine Moussa du Peracod (ASER et GTZ), dites moi en quoi le conseil rural a participé dans ce projet.
Vous vous trompez d'actifs. Les passifs, on les connait.

On connait bien cet accaparement des emplois pour une famille. Vice-président - ASCOM - Chauffeur - Femme de ménage tous issus d'une même famille. Y a de quoi se lamenter.

Le pourquoi de vos rejets par ces mêmes populations qui sont allées même jusqu'à vous épurez de leurs villages. Vous parlez des locales, et vous y pensez quotidiennement. La délégation de pouvoir ? Rien à dire. Wait and see

Quand le véhicule du conseil rural sert à convoyer des chargements de manioc à Pire. Il faut vous ressaisir, on n'est informé de vos errements et cela ne durera pas longtemps.

Nous avons les informations qu'il faut sauf que vous ne voulez pas qu'on en parle. Et cette mission, on en est investi même avant que vous ne soyez adeptes de la politique. Et ça, tu le sais mieux que quiconque. Ne perdons pas de temps à épiloguer. Répondez à mes écrits. Le mur du stade, le budget de l'eau, le budget des navétanes, le véhicule du "niambi" au lieu de tergiverser sur ce que je suis, ce que j'étais. Je suis très bien éduqué pour ne pas émettre des propos déplacés à l'encontre de qui même du petit aliou.

6.Posté par choupinette le 08/05/2013 16:29
tu bats en retraite c'est l'attitude des peureux - De quoi tu a peur ? tu a raison on sait qui est qui mais t'inkiete je ne vais pas me rabaisser à ton niveau de mechanceté et de calomnie - j'aurais bien continuer à t'apporter la replique mais il ya tant de haine dans tes écrits que le seul sentiment qui m'anime en ce moment est la pitié. Oui vraiment pitié que tu opte pour ce lamentable objectif de ne voir que du mal partout, d'essayer de discréditer des gens qui se sacrifent nuit et jour pour leur localité d'essayer de tout gacher - Pourquoi cette acharnement pour cette équipe jeune, dévouée et ambitieuses ? qu'a tu fais toi pour ta localité ? t'est tu une seule fois proposer d'apporter ta grande science à cette équipe d'incompentants comme tu dis ? Non monsieur reste dans son coin ne voulant du bien à personne, jaloux de la réussite et du bonheur des autres - Masse ne me provoque pas OK ? Ici n'est pas le lieu de regler des problèmes crypto personnels

7.Posté par Masse le 08/05/2013 17:54
tu bats en retraite c'est l'attitude des peureux - De quoi tu a peur ? Pour te reprendre mais dis ki tu es pour te cacher ? Je suis désolé de parler à un cancre. Dis qui tu es et tu sauras que je suis sage et bien informé. Si vous vous vous murmurer sous choupinette (tu veux dire chopinettec'est à dire buveur à excès de vin en langage française), je suis désolé d'arrêter l'échange. Matabara ne doit pas être fier de toi.

8.Posté par Pour la vérité le 10/05/2013 12:37
Franchement, je suis interloqué en lisant Aliou qui aurait dû se taire à la place des contrevérités proférées. S'il ne respecte pas les Méouanois, au moins qu'il respecte le devoir de vérité. je dois dire que même apolitique, je suis en phase avec Masse Ndoye qui a posé un vrai débat sur lequel Aliou n'a pas répondu. Sur tout ce que Aliou a dit, une bonne partie ne tient pas. Pour l'adduction d'eau, c'est Kanji qui l'a faite et pour la dotation en médicaments, c'est les Ics. Même pour les vidanges de l'Ambulance, c'est les ICS qui paye. La santé étant une compétence transférée, au moins, la CR devait payer le chauffeur mais elle refuse parce qu'il ne veut pas du chauffeur qui n'habite pas Méouane. En plus Wilane voulais que son fils soit le chauffeur de l'ambulance. Pour tous ces postes de santé aucuns n'est l’œuvre de la CR mais plutôt des ICS et sous la lutte des populations qui ont eu à faire des mémorandums pour en arriver là. L'ADERM ne me laissera pas mentir. Ce qu'on doit dire c'est que Masse Ndoye a osé dire la vérité et le mieux était que ceux qui essayent de le contrer ferment leurs bouches s'ils ne peuvent pas dire le contraire avec un langage de vérité. On ne défend pas l'indéfendable.

9.Posté par Pour la vérité le 10/05/2013 12:55
Pour la vérité, rien que pour la vérité.

10.Posté par Fallou le 10/05/2013 18:56
Le conseil rural doit se taire. Il n'a rien fait depuis son élection. Nous les attendons à Ngakham, Tobéne et Ndiané. S'il bat campagne nous les poursuivrons partout même Matabara. Heureusement qu'il ne présente pas en 2014 sinon il y aura pire que les législatives de 2012

11.Posté par YOUGA SOW le 10/05/2013 20:24
MEOUANE..........SEULEMENT HAND IN HAND qu'on peut battir notre chère localité.

12.Posté par senior seye le 11/05/2013 00:08
Certaines personnes sont atteintes de constipation cérébrale, maladie causée par la non transmission des messages nerveux au niveau des synapses.le sujet atteint développe les symptômes suivants:
-amnésie: oubliant même ceux qui l'ont permis de respirer
-absence de bon sens: en rejetant toutes les bonnes idées
-nudité cérébrale: en accouchant au grand jour sa bassesse
-ingratitude: envers ceux qui l'ont relevé lorsqu'il était à terre
-gout des plans diaboliques
-ne cherche que le mal partout
-
-
Aliou continue ton travail,toute la communauté rurale de Méouane est fière de votre équipe et chassez qu'on ne peut combattre le mal que par le bien.Mass je l'ai connu à l'UCAD et c'est triste de le voir dans cette situation mésirable,c'est triste de le voir souffrir du bonheur de Matabara,du bonheur de tout méouane,du bonheur du Cayor,Mass,je t'ai connu sous l'aile de Matabara et on a tenu beaucoup de réunions à l'UCAD.je me rappelle de beaucoup de choses mais je m’arrête là car je suis convaincu de la victoire du bien sur le mal que Mass souhaite à Matabara.D'autres avant lui ont échoué..;Mass ayez un peu de bon sens,ayez un peu de reconnaissance.....acceptez de faire de la politique autrement.nos localités comptent beaucoup sur nous cette génération de bacheliers de 2000.Mass ayez un peu de maturité politique et d'éthique, reconnaissez le mérite de Matabara dans le travail qu'il est en train d'accomplir à la tête de la CR de Méouane...mass tu parle pour toi méme,pour ton propre compte tu est prêt à dénigrer Matabara et c'est ca qui me chagrine....

13.Posté par eclairage le 11/05/2013 20:32
Eclairage
Bonjour
La communauté rurale de méouane tombée entre les mains de matabara diop en 2009 tarde tarde a voir l’espoir portait sur lui se réaliser
La communauté rurale est géré pr procuration Choix es faite sur le 1er vice président analphabète qui ne sait ni écrire en français ni en wolof encore moins en arabe au détriment de choupinette qui a son bac +2 en poche
La seule activité du 1er nommé est d’utiliser le véhicule de la communauté rurale pour aller vendre du manioc a pire et des mangues au louma de ngaye
Il utilise également MDL pour entretenir un clientèle politique et familiale
En 2005 avec les 300 million reçu des ics djiby kandji a électrifie les villages suivants ;
Ngakham ; NDANKH , GOUY YETTE, SANTHIE BOUNA ,SINE MANDIAGUA .
L’implantation du suppresseur de mékhé a permis a Djiby kandji avec les 80million reçu de raccorder en eau les villages suivants au forage de NDAKHAR : GOUY SAMBA ;MBAENE 1 ndombil les 4 tofi et de brancher au lac de guer diokoul ,thiémb ,ndeur ;khay mbar diama loyéne keur issakha
S’il veulent mettre dans leur compte ces réalisation c de la pure récupération

14.Posté par YOUGA SOW le 11/05/2013 21:15
la politique politichienne c'est fini a MEOUANE.nous voulons un changement pour enfin poser les jalons d'un developpement durable.nous ne voulons pas un groupuscule qui se cache derrière les bureaux pour partager les dividendes de la localité.......votre bilan est calamiteux voir stérile.MATABARA DOIT DEMISSIONNER

15.Posté par Masse NDOYE le 13/05/2013 13:15
La vérité est facile à élucider. Il en atteste les écrits de Youga, éclairage et vérité. Rien à dire si ce n'est le désarroi total.

Pour Sénior Séye, je vais vous informer des choses que vous ne sauriez pas, malgré que vous prétendez me connaitre.

Primo, la personne de Matabara ne constitue pas notre problème car l'homme je le connais mieux que tous ces subalternes qui se réclament de sa personne. Notre connaissance date de 1998 bien avant qu'il soit directeur du Coud et cela, il pourra vous le confirmer. Aucun étudiant de la localité ne l'a connu avant moi. Aussi, la situation de misérable dont vous parlez m'effraie lourdement car si vous prétendez m'avoir connu, tu réagirais autrement. Un esprit de jaloux n'a jamais traversé mon esprit encore moins à l'encontre de Matabara. Probité morale ou intellectuelle. Je cherche à savoir, encore, de quel Séye il s'agit.
Nous nous connaissons tous mais des Sénior et des choupinette ne permettent pas de nous faciliter les choses et de découvrir les positions de chacun. Manque de courage ou de témérité. Youga lui au moins en a. Il faut assumer les propos et ne pas cacher derrière des claviers aphones.

Secondo : Loin des calculs politique, nous avons émis cette réflexion pour que tout un chacun y gagne en agissant pour Méouane. En 2009 nous avons battu campagne pour Matabara alors que d'autres possibilités s'étaient offertes à nous. Aussi, lorsqu'il s'agissait d'établir les listes locales, Matabara a voulu que j'y figure mais vu que je travaillais déjà à l'Aéroport et donc serais dans l'impossibilité de servir loyalement à la communauté et de remplir efficiemment mes responsabilités. Ma réponse était qu'il me serait plus aisé de l'assister en tant que conseiller, au besoin. Chose qu'il accepta. En ces moments là, tous ces coquins, qui balbutient, étaient encore à l'apprentissage de l'école de parole et du discours effarant. J'en passe car il ne nous apprennent rien.

Tertio : Si ce n'est seulement pour dénigrer la gestion de Matabara, j'en serais pas là à perdre mon temps. Notre cri de cœur c'est pour que toi et les autres jeunes se réjouissent pleinement parce que le conseil aura pris en charge toutes vos attentes. Matabara est animé d'un sentiment de bien faire mais hélas, tous ces vautours (ou vauriens) qui rodent autour de sa gestion et qui sont connus aujourd'hui, ne lui laisseront jamais faire. Et cela, il le sait mieux que moi. La preuve, c'est qu'il refuse de se postuler (à priori) pour un autre mandat et ça lui seul connait les véritables raisons.

16.Posté par Méckhé le 14/05/2013 16:12
Pour mentir, il faut être d'esprit petit comme toi Ndoye. Revoit bien ta copie pour l'eau la gestion 2013 couvre 2,5millions et ce sont des retenues de garanties quand au mur du terrain le montant de l'adjudication est inférieur à 20 millions ( inférieur même au normes) même chose avec la coopération allemande avec qui la collaboration est quotidienne. Et tout ce que je dis est vérifiable c'est le cas de cet ignorant qui parle d’adduction d'eau réalisée par Kandji les populations des villages en seront juges de même que l'agrément du poste de ngakham et des dotations en médicaments par les ICS je vous renvoie aux ICP il vous aideront à arrêter de parler de ce que vous ne maitrisez pas. c'est bien l’œuvre de la CR.
s'agissant des attaques crypto personnelles, Mass vas y trouvé ton égal personnes de ceux que vs citez n'aura jamais ni ton temps ni ta méchanceté encore moins ta mécréance pour polémiquer sur un sujet dont tes seuls arguments reste basés sur la diffamation. Pour le poulo de youga je te conseille de reprendre tes esprits et garder ton appétit car Méouane ne se donnera pas n'imorte comment.

17.Posté par YOUGA SOW le 16/05/2013 23:18
toi tu fais de la masturbation intellectuelle voir de la tyrannie de l'incompétence et tu te caches derrière ce pseudo.
en faite nous méouanois nous sommes déterminés à un changement.on est la pour des analyses objectives pas pour se polimiquer



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015