Commission Union africaine : le Tchadien Moussa Faki prend les rênes de l’organisation

L'ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a pris mardi ses nouvelles fonctions de président de la Commission de l'Union africaine (UA), promettant de réformer l'institution et de s'attaquer aux nombreuses crises du continent.


Commission Union africaine : le Tchadien Moussa Faki prend les rênes de l’organisation
Moussa Faki arrive à la tête de l’exécutif de l’UA quelques jours après que les Nations unies ont averti que la planète était confrontée à la « pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ». L’ONU faisait ainsi référence au risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d’habitants de quatre pays : Somalie, Soudan du Sud, Nigeria et Yémen.

« La famine qui ravage ces jours-ci de vastes régions d’Afrique constitue une vraie humiliation pour nous a-t-il dit au siège de la Commission de l’UA à Addis-Abeba. L’immense potentiel de notre continent et le taux de croissance économique enviable de nombreux États membres de l’Union ne nous laissent aucun argument justificatif de cette hideuse tragédie humaine. »

Un fidèle de Idriss Déby Itno

Âgé de 56 ans, le Tchadien a été élu en janvier après avoir été depuis 2008 le chef de la diplomatie de son pays, allié de l’Occident dans la lutte antijihadiste, et un fidèle du président Idriss Déby Itno.

Son élection à la tête de l’UA marque un probable recentrage autour des questions de paix et de sécurité, sur un continent qui souffre de nombreuses crises, après le bilan très critiqué de sa prédécesseur, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, sur ces thématiques. Il avait fait campagne sur le thème du développement et de la sécurité.

« Le rapport éclairant de Kagame »

Dans son intervention, Moussa Faki a évoqué un rapport du président rwandais Paul Kagame recommandant des réformes de l’UA. « Nos procédures administratives doivent être adaptées aux exigences de réformes telles que proposées dans le rapport éclairant du président Kagame », a déclaré le nouveau président de la commission de l’UA.

Le document appelle l’institution à se distinguer d’autres organisations régionales et à concentrer les efforts sur les questions clés comme la politique, la paix et la sécurité.
Mardi 14 Mars 2017
Jeune Afrique




Dans la même rubrique :