Comment arrêter Nafi N'gom Keïta avant qu’elle n’embrase ce pays?


Comment arrêter Nafi N'gom Keïta avant qu’elle n’embrase ce pays?
DAKARACTU.COM - Le passage de la Présidente de l’OFNAC, Nafi N'gom Keïta au Grand Jury de la RFM ce dimanche, a fait sortir de leurs gonds bien des démocrates et des personnes au fait de la chose administrative. Cette femme est un danger! Même si elle adoucit ses propos en disant préserver le Sénégal en taisant certaines choses. Le problème, c’est qu’à son niveau, il faut toutes les taire. C’est cette fonction qui l’exige.

Madame Keïta Ngom n’en est pas à sa première bourde, elle avait déjà affolé le landerneau politico-médiatique en 2005, lorsqu’elle fit des révélations sur les chantiers de Thiès, au grand dam d’Idrissa Seck et surtout de Abdoulaye Diop, alors tout-puissant Ministre des Finances, qu’elle avait publiquement accusé en tant que Inspecteur Général d’Etat, de tentative de corruption, ou du moins de lui mettre une pression pour qu’elle n’aille pas au bout des enquêtes qui étaient menées en rapport aux Chantiers de Thiès qui avaient mené à l’époque, Salif Bâ et Idrissa Seck en prison. 

Ces bavardages intempestifs, qui lui feront même raconter par le menu, comment Abdoulaye Wade était généreux financièrement avec elle et son époux, à chaque fois qu’elle se rendait dans son bureau. Cette femme a donc de sérieux antécédents.

Pour l’affaire qui nous occupe, et qui concerne les déclarations de patrimoine des ministres et autres directeurs de sociétés nationales, il est évident que le mal ne vient pas d’abord d’elle. Le mal est dans la méthode usitée, à commencer par le chef de l’Etat qui aurait dû rédiger et envoyer à chacun des hommes et femmes concernées, une simple circulaire administrative, au terme de laquelle il leur aurait demandé de respecter la date de remise de renseignements exigés, et qu’au-delà de celle-ci, il prendrait les mesures qu’il est en droit de prendre contre les récalcitrants. Point barre! Le Président de la République a tout un arsenal de sanctions contre ceux des ministres ou directeurs de sociétés nationales qui ne se plieraient pas à ses directives.

Au lieu de cela, on a droit, comme d’habitude dans ce pays aux émotions exacerbées, à un grand déballage de madame l’IGE, patronne de l’Ofnac, et à un grand soupçon qui pèse sur tout le monde. Nous n’aurions dû rien savoir des procédures en cours, et nous devrions dire à Madame Nafi N'gom Keïta qu’il ne nous regarde pas de savoir si un tel ou un tel est venu nuitamment la voir pour lui demander de ne pas prendre en compte sa déclaration, ou qu’il refusait de la rédiger. C’est l’affaire du chef de l’Etat, qui lui a une fonction élective et doit rendre compte. Elle, Nafi N'gom Keïta, n’a à rendre compte qu’au chef de l’état qui l’a nommée à ce poste.

L’autre danger qu’elle charrie avec sa propension à ne pas savoir tenir sa langue, et à avoir sa bouche remplie d’huile de palme, (ce qui rend sa langue glissante), c’est qu’elle est en mesure de tenir ces personnalités par la barbichette, vu qu’elle est capable de dénoncer et de répandre sur les ondes leurs plus petits coups de fil, enjambant joyeusement son devoir de réserve. Nafi N'gom Keïta précise à qui en douterait, que l’OFNAC n’a pas de liens de subordination avec le Chef de l’Etat, et avec les membres de son cabinet. C’est dire qu’elle se déclare intransigeante vis-à-vis de tous, y compris du président de la République. Elle avait fait voler en éclats le mythe des IGE, elle s’apprête à désorganiser l’Ofnac avant même que cet office ait produit le moindre rapport. Elle va savoir des choses sur bien des personnalités et sa propension à déblatérer en sais-tu-en-voilà, à tous vents devient une arme de destruction massive des secrets de notre République, dont on sait qu’elle en a, comme tous les Etats du monde. On sait que «gouverner, c’est garder des secrets». Ce qui ne veut pas dire gouverner dans la suspicion, ce qui serait la pire adversité que vivrait un pouvoir qui a décidé de gouverner dans la transparence et dans la vertu. 

Nafi N'gom Keïta a marqué un but contre son camp, et a déjà discrédité l’Ofnac...
Mercredi 31 Décembre 2014




1.Posté par kamara le 31/12/2014 10:18
Merci pour votre article, mais la DÉCLARATION DE PATRIMOINE dans tout cela. Doit-on la faire et parfaite conformité avec la loi ou pas?


CE SONT CES MÊMES PERSONNES QUI REFUSENT DE DÉCLARER LEUR PATRIMOINE QUI VONT SE SERVIR SUR LES DENIERS PUBLICS ET APRÈS TRAHIR MACKY SALL COMME LE VIT KARIM WADE EN CE MOMENT


Ce n'est pas une affaire de personne!!!


Pourquoi ces responsables refusent de déclarer leur patrimoine?


2.Posté par NDIAYE BILLY le 31/12/2014 11:14
BRILLANTE ARTICLE! FELICITATION A SON AUTEUR POUR SON ESPRIT REPUBLICAIN;

CEPENDANT CE PAPIER AURAIT PEUT ËTRE UN AUTRE MÉRITE EN METTANT EN EXERGUE DE MANIERE IMPLICITE, L’INCOMPÉTENCE DE CETTE DAME. LA POSTURE RÉPUBLICAINE NÉCESSAIRE DANS L'EXERCICE DE CETTE FONCTION A L'OFNAC REQUIERT DE LA COMPÉTENCE, UN SAVOIR FAIRE FONDE SUR UNE SOLIDE FORMATION CONSOLIDÉE PAR DE L’EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE ET NON POLITIQUE.

QUE SAVONS-NOUS DU "BACK ROUND" DE CETTE DAME POUR QUE SON ACTION SOIT CREDIBLE ??

3.Posté par moussandiaye le 31/12/2014 11:18
bel article. le président a fait une erreur monumentale en nommant cette femme a ce poste. Il avait traine les pieds d'abord mais elle a du le faire chanter. C'est catastrophique tout ça !

4.Posté par MACOUMBA le 31/12/2014 11:29
parce thiate bakhoul,moi suis contre en tout cas.moi je voudrais seulement que le président règle le problème de la santé. si vous ne le savez pas beaucoup de meurent contre le cancer de l’utérus,allez a dantec,toutes les heures les femmes hospitalisées y meurent. sans compter les enfants de 0 à 5 ans. les hôpitaux manquent de tout,il faut renforcer ces structures en médicaments,personnels qualifiés....
il faut aussi ke le président s'active à aider les senegalais à reprendre gout à la vie,nous sommes tous stressés et angoissés,pour moi ya d'autres préoccupations que cela.

5.Posté par djooba le 31/12/2014 12:27
Moi je ne vois pas en quoi la déclaration de patrimoine serait elle épreuve difficile pour des hauts fonctionnaires qui voudraient continuer à servir le pays en toute loyauté et en toute transparence et conformément à la rupture qui est réclamée par le peuple au président de la république.
Comment accepter que par la CREI on traine actuellement des anciens dirigeants dans la boue et ne pas permettre à l'OFNAC de prendre des mesures nous évitant demain de devoir encore dépenser autant d'argent du contribuable pour traquer ces gens qui n'ont peut être de souci que de se servir de l'état.
J'invite Monsieur LE PRESIDENT à rester ferme et laisser la dame bine faire son travail.Je trouve qu'elle a longtemps fait preuve de fermeté et de rigueur au niveau de l'IGE; Que DIEU protège ceux qui servent loyalement le pays!!

6.Posté par BENAWAAY le 31/12/2014 12:28
elle représente l'Etat,elle l'incarne,c'est l ' Etat physique.

7.Posté par Alain le 31/12/2014 12:34
Il faut respecter la loi et déclarer son patrimoine. Cette dame a le droit de communiquer. Aujourd'hui, on ne peut rien cacher et ces dignitaires qui trainent les pieds gèrent des deniers publics....S'ils avaient obtempéré, Mme Ndour n'auraient besoin de parler

8.Posté par corro le 31/12/2014 13:47
Quel est le back Ground de cette dame? après l'avoir entendu, j'ai de sérieux doute sur sa compétence, avant même de parler de son droit de réserve

9.Posté par Aliou le 31/12/2014 13:52
Cette dame est dangereuse, en parlant, elle menace le PR pour dire qu'elle peut faire sauter la république. Combien de fonctionnaires détiennent des secrets d'Etat, depuis senghor et même avant? Il faut la demettre, elle est dangereuse.

10.Posté par kkkk le 31/12/2014 14:39
Ça y est!
Certains ministres ne reculeront devant rien pour violer la loi ! ils ne vont pas déclarer où le feront avec des missiles c'est sûr.
la campagne de dénigrement a commencée.
De grâce laissez cette dame républicaine tranquille et allez y déclarer!
Tout le reste n'est que du "khoultou".

11.Posté par aidatourante le 31/12/2014 16:11
monsieur cheikhou cisse est responsable plusieurs fois dans ce pays , il a occupé le poste de Dg POLICE donc beaucoup de secret et personne ne l' a jamais entendu dire un petit mot alors faites comme lui

12.Posté par Xeme le 31/12/2014 17:41
Nous, nous l'attendons sur Petro-Tim.

13.Posté par ibrahima le 31/12/2014 20:16
les ministres du senegal sont très louche c'est pour cela ils ne veulent pas déposer leurs patrimoine a l'ofnac.dioubadi bakhoul.
Mme nafy ngom boul ragal dara ci kaw ci kanam parceque vous avez la priére des sénegalais(e)

14.Posté par safi le 03/01/2015 09:02
cette dame est extraordinaire pourquoi elle ne parle pas de sa bamboula au consulat de new york demandez pourqoi elle y a place sa fille sans education
les secrets d etat doivent etre gardes on ne joue pas avec
madame taisez vous et faites votre travail si vous en etes capable
macky ne subissez aucune pression seul Dieu vous a mis dans votre fonction alors c est lui seul que vous devez craindre
wasalam

15.Posté par beugue sareew le 06/01/2015 00:55
Nafy se trompe de personne. Il faut qu, elle aille chercher ailleurs .le ministre dit.on ,fait partie des premiers a faire sa declaration et n, a peur. Le probleme de nafy ngom c, est qu elle n, est pas discrete. Elle veut se faire un nom au senegal pour se presenter peut etre a la presidentielle de 2017

16.Posté par beugue sareew le 06/01/2015 01:17
Nafi tu te trompes vraiment de personne.il faut te rectifier et etre plus discrete. Tu est en train de nous divertir.



Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017