Comité directeur PDS : "Macky Sall est disqualifié pour une mission de médiation au Burundi"


DECLARATION DU COMITE DIRECTEUR DU P.D.S.

Le Chef de l’état, Macky SALL, fait partie de la délégation de personnalités de très haut niveau désignées par l’Union Africaine et chargées de procéder à une médiation au Burundi.
Le Parti Démocratique Sénégalais regrette le choix porté sur la personne de Macky SALL qui est disqualifié pour une telle mission parce que n’ayant pas les qualités morales requises pour faire de la médiation, et qui vient de s’illustrer par un spectaculaire reniement de sa parole.
Devant toute la communauté tant nationale qu’internationale il avait pris l’engagement de réduire son mandat de sept à cinq, récoltant les hommages et félicitations de personnalités du monde entier qui l’ont donné en exemple et cité comme modèle du nouveau dirigeant africain.
Tout cela s’est révélé n’être qu’une escroquerie pour obtenir à moindre frais une reconnaissance et un succès non mérités.
Depuis qu’il est à la tête de l’état du Sénégal il n’a cessé de faire preuve d’autorité et d’intolérance en interdisant systématiquement et réprimant sévèrement les manifestations de l’opposition dont les responsables sont trop souvent emprisonnés, notamment le candidat du principal parti de l’opposition.
Alors que le Sénégal vient d’être élu membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, il a décidé de ne donner aucune suite à l’avis du groupe de travail sur les détentions arbitraires qui lui demande de libérer le candidat à l’élection présidentielle du principal parti d’opposition.
Il a refusé d’appliquer les décisions de juridictions internationales, notamment la Haute Cour de Justice de la CEDEAO.
Cet homme là qui s’est révélé allergique à la démocratie, autoritaire, intolérant et qui n’a jamais prêté la moindre attention à son opposition et ne l’a jamais reçue depuis quatre années qu’il est au pouvoir, qui organise un référendum sans aucune concertation préalable avec son opposition, est disqualifié pour procéder à une quelconque médiation, alors qu’il fait pire chez lui où il devrait commencer à respecter tous es acteurs de la vie politique.
Fait à Dakar, le 24 février 2016 Le Comité Directeur du PDS
WWW.PDSONLINE.NET
Jeudi 25 Février 2016
Dakaractu





Dans la même rubrique :