Colloque international de l’IAM sur « l’éducation au management à l’école de l’enseignement religieux » : Pour que la religion serve de viatique aux jeunes étudiants et aux jeunes entrepreneurs


Parce que la spiritualité est au cœur de toute activité humaine en général et africaine en particulier, le Groupe de l’Institut Africain de Management (IAM) s’est décidé à inspirer les jeunes apprenants à mieux s’imprégner des préceptes et des principes de la religion musulmane pour susciter le leadership qui dort en eux. C’est dans ce cadre qu’un colloque international dont le thème central porte sur « l’éducation au management à l’école de l’enseignement religieux », s’est ouvert ce mercredi avec la participation d’éminents enseignants, d’hommes de sciences et d’entrepreneurs.
À l’heure où l’humanité souffre d’une mondialisation économique et où les relations humaines sont mises en tension par des affirmations identitaires extrêmes, le Groupe IAM loin de ce repli a décidé de s’ouvrir à ce qu’il y a de meilleur dans la contribution pour la construction d’un monde juste, équitable pour un développement durable et harmonieux. Ainsi la tenue du colloque international sur l’éducation religieuse dans le management a servi de cadre au secrétaire général du ministère de l’Enseignement Supérieur, Ibrahima Guèye qui n’hésite pas de rappeler « la contribution de très grands hommes religieux qui ont fait d'importantes contributions avec une forte qualité de leader et de manager dans un contexte de résistance et d'occupation coloniale. » 
Toute chose qui fondera la conviction de Monsieur Amar Birane  Thiam de décrire que « le management dans l'islam repose sur la connaissance avec le premier mot révélé Iqra (lire et apprendre) qui ouvre la voie à la connaissance basée sur l'éthique en ce sens que l'homme est comptable devant Dieu et devant les hommes (fima et bima) ». « Il ne peut y avoir de favoritisme ni d'illégalité dans une société », nous apprend-il, non sans avertir en s’inspirant du Coran que « toute société versant dans le favoritisme est appelée à se démanteler».   
Pour sa part, l’initiateur du Colloque Birahim Guèye insistera sur l’inspiration que l’on devrait tirer de l’enseignement religieux pour être un bon manager. « Il était important de faire comprendre comment l’enseignement religieux peut irriguer l’enseignement en management », explique Mr. Guèye qui souligne l’importance de croiser ces deux enseignements. Et ce d’autant plus, note-t-il, que «nous avons des modèles de réussite issus du Daara comme Serigne Mboup ici présent. »
Serigne Mboup dira que le secret de sa réussite n’est basé que sur la foi, l’ambition et la performance. « Je suis souvent étonné quand les gens s’émerveillent en voyant un talibé réussir dans les affaires. Peut-être qu’il oublie que le Prophète Mohamed (PSL) a créé un Etat qui perdure jusqu’à présent et que nos guides religieux comme Ahmadou Bamba et El Malick Sy sont autant de modèles de réussite. Puisque nous nous inspirons tous les jours de leurs œuvres... »,  rappellera le PDG du Groupe CCBM. 
Mercredi 27 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :