Collège des délégués de l’ARTP Des candidats au vont attaquer le décret de Macky Sall pour annulation


Collège des délégués de l’ARTP Des candidats au vont attaquer le décret de Macky Sall pour annulation
Des candidats au Collège des délégués de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), insatisfaits de leur sort, ont décidé de remettre en cause le décret pris, le 9 janvier dernier, par Macky Sall pour nommer les membres de cette instance. Deux parmi les candidats qui concourraient pour le poste réservé au secteur des postes ont, en effet, décidé de saisir la Cour suprême d’un recours en annulation du décret du Chef de l’Etat et aussi pour obtenir un sursis à exécution, selon "Liberation".
Les requérants sont des cadres de la poste. Ils estiment que les critères de sélection n’ont pas été respectés et qu’il y a eu entorse aux règles de transparence. Les deux auteurs du recours expliquent avoir été retenus par l’agence en charge de la sélection,  après dépôt de dossier et audition. Après leur choix dans la ‘’short-list’’ des trois, ils avaient été informés par le cabinet de sélection que la liste allait être déposée au niveau du ministre de tutelle qui allait transmettre à Macky Sall pour le choix du candidat. Le problème des plaignants c’est qu’ils estiment que le candidat qui a été choisi ne répond pas aux critères. Car pour le choix d’un expert du secteur des postes, SMS a retenu un ancien de la Sonatel, disent-ils, spécialiste du commercial et de la communication. Un homme qui n’a donc pas le cursus recherché, selon les termes de dossier de candidature, poursuit le journal. Pour eux, Karim Sall, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été retenu alors même qu’il n’a pas le profit. Car n’étant pas du monde de la poste.
 
Pis, disent-ils, son choix est politique. Car il est responsable des cadres de l’APR dans le département de Pikine. Ayant adressé une lettre au Micom depuis le 20 janvier, avec ampliation à SMS et Mimi «Thatcher», sans réponse à ce jour, ils ont décidé de passer à une autre phase. Celle de la saisine de la Cour suprême pour attaquer le décret de SMS. Du côté de l’Artp, on dit n’avoir aucun commentaire à faire sur cette affaire et attendre la décision de justice, indique ‘’Libération’’. On verra bien ce qui va en advenir.

Samedi 15 Février 2014
Dakar actu




1.Posté par Galjo le 15/02/2014 11:19
Dans quel senegal sommes nous? Ces Messieurs la qui pretendent etre des cadres n´ont qu´å plier bagages ils ont bien precise que c´est un cabinet qui fesait la selection et pour le cas de Karim Sall c´est un cadre hors pair allez y demander å la sonatel. Soyez pas de mauvais perdants en tant intellectuels.
Une fois de plus por Karim sall certes il est specialiste du commercial et de la communication mais c´est un ingenieur en telecom sorti d´une tres grande ecole donc etre ingenieur et specialiste en commerce et communication y´a pas meilleur profil je n´ai rien contre contre ces deux sujets la mais ils n´ont qu´a se taire.

Merci President d´avoir fait le bon choix pour le cas de Karim.

2.Posté par cadr? le 15/02/2014 17:20
aucun cadre de la sonatel n'a le temps de partir au college de l'ARTP pour trois ans. Ton cadre hors pair n'est meme pas chef d'agence

3.Posté par cadr? le 15/02/2014 17:20
aucun cadre de la sonatel n'a le temps de partir au college de l'ARTP pour trois ans. Ton cadre hors pair n'est meme pas chef d'agence

4.Posté par ICD le 15/02/2014 20:49
GALIJO BOUCLES LA ET LAISSE LA JUSTICE FAIRE SON JOB



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016