Collectif des Associations des écoles coraniques : Démissions en série


Collectif des Associations des écoles coraniques : Démissions en série
Des maîtres coraniques, venant de toutes les régions du Sénégal et délégués par leurs collègues à la base, ont décidé de démissionner du Collectif des Associations des Ecoles Coraniques du Sénégal.
Ces derniers regrettent le pilotage à vue de la structure et le manque de démocratie. «  Après quatre (04) années d’existence, la FNAECS a procédé au renouvellement de ses instances statutaires au mois d’octobre 2015, à Louga, lors de son 2ème congrès.
Mais, comme il est de coutume, la tenue de ce dernier congrès devrait être aussi un moment de bilan des avancées, des contraintes et des perspectives.
Toutefois, force est de constater pour le regretter, que le secrétariat général de la FNAECS a évité les discussions sur le maigre bilan des activités lors du congrès ; ce qui donne une idée de l’orientation anti-démocratique et exclusiviste de la Fédération qui est caporalisée par un groupe des membres qui ont fini par tenir l’organisation en otage », indiquent les démissionnaires.  Ce mode de gouvernance a été essentiellement, ajoutent-ils, à l’origine des problèmes qui ont limité l’atteinte des résultats de l’organisation. « A titre d’exemple, on peut citer la gestion clanique et opaque de l’organisation sur le plan administratif et financier, contrairement à ses objectifs et missions premiers, l’érection du principe de discrimination en style de management au sein de l'organisation allant jusqu'à installer un sentiment d'exclusion de certains membres de l'organisation de leurs postes de responsabilité ».
Cette situation n’avait « pas pourtant freiné notre engagement à la FNAECS, car la tenue du 2ème congrès ordinaire était pour nous une opportunité d’engager notre organisation dans une logique d’adoption de mesures correctives » assurent les démissionnaires. « Mais, malheureusement et contre toute attente, ce congrès qui devait être un congrès de rupture, a été en fait une forfaiture qui a consolidé la prise en main de la FNAECS par le même groupe qui la considère comme sa propriété et qui distribue les postes de responsabilité à ses alliés en dehors du congrès, sans que le Bureau de Comité directeur, ni l’AG, n’en aient donné instruction. »
Forts de ces constats, ces derniers ont décidé de démissionner officiellement de la FNAECS et de mettre en place un Comité d’Initiative en vue de travailler à la création d’une nouvelle plateforme d'acteurs évoluant, directement ou indirectement, dans le sous-secteur de l'éducation coranique et qui va prendre effectivement en charge les préoccupations de ses membres sur la base des principes d’équité, de transparence, de reddition des comptes et de bonne gouvernance.
 
 
 
 
 
Dimanche 6 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :