Cojer Rufisque : « La libération de Karim WADE ne doit être aucunement discuté lors du dialogue national du 28 Mai prochain »


La Convergence des Jeunesses Républicaines du département de RUFISQUE s’est réjoui de l’appel au dialogue national du Président de la République lors du Conseil des Ministres du Mercredi 18 Mai. Cependant indique-t-il dans un communiqué « ce dialogue qui doit être une pratique répétée ne doit aucunement converger autour de questions de politiques politiciennes ».
« Nous demandons à ce que les questions cruciales de l’heure telles la crise scolaire, les soubresauts de dans le secteur de la santé, la problématique de la sécurité, l’économie du pays, la diplomatie, les réformes institutionnelles et constitutionnelles etc. soient passées au peigne fin pour un consensus fort » indique t’il.
La Cojer de poursuivre en demandant fortement au Président de la République de ne pas accepter de discuter de la libération de Karim WADE et compagnie comme le souhaite le PDS. « Bien au contraire le code pénal doit être révisé, afin que les délits de détournement de deniers publics et d’enrichissement illicite soient érigés en crime et que leurs condamnations définitives ne puissent être l’objet de grâce présidentielle ou d’amnistie. Ces délits doivent être qualifiés en crimes économiques ».
Par ailleurs la COJER de RUFISQUE se réjouit des changements opérés au niveau de la CREI et demande aux nouveaux magistrats de la CREI d’épuiser la liste des 12 personnes incriminées dans le cadre de cette traque de biens supposés mal acquis pour une justice distributive, impartiale et jusqu’au-boutiste.
 
Lundi 23 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :