Clash diplomatique : Un incident entre les ambassadeurs d’Israël et de Palestine à Dakar évité de justesse


Clash diplomatique : Un incident entre les ambassadeurs d’Israël et de Palestine à Dakar évité de justesse
Un incident diplomatique entre les ambassadeurs d’Israël et de Palestine a Dakar été évité de justesse, dimanche dernier, au siège du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. D’après « le Populaire », les deux diplomates, dont les pays entretiennent des relations tendues depuis plus d’un demi-siècle, voulaient se rendre à Touba pour assister à la cérémonie officielle du Magal. Le départ de la délégation étant prévu devant le ministère à bord de bus affrétés à cet effet pour convoyer tous les diplomates accrédités à Dakar et voulant rallier Touba. Sauf qu’on a frôlé l’incident entre les ennemis jurés Palestiniens et Israéliens. En effet, l'ambassadeur israélien, non convié par Touba, s’est présenté et a pris place dans le bus pour être du voyage, d’après les caméras à retardement du journal. Mal lui en a pris car, à son arrivée, l’ambassadeur de Palestine a refusé catégoriquement de partager le même bus. Et il n’était pas le seul qui était prêt à renoncer au voyage si d’aventure le représentant de l’Etat hébreux devait en être. Finalement, après conciliabules et vu qu’apparemment aucun des ambassadeurs des pays musulmans de la délégation ne voulait de lui à bord, l’Israélien a fini par se résigner et à quitter le bus pour repartir tranquillement chez lui. Du côté de l’ambassade de Palestine jointe, un responsable confirme l’incident, sans entrer dans les détails. En revanche, côté israélien, les services de l’ambassade disent ne pas vouloir s’épancher sur cette question. «Pour l’instant, nous n’aimerions pas faire de commentaire sur ça», s’est-on contenté de dire à l’autre bout du fils. Quant à Touba, son discours est clair. Un haut responsable du Comité d’organisation du Magal qui dit avoir été informé de cet incident, souligne que l’ambassadeur d’Israël n’était pas invité.  «Car, dit-il, depuis 2006, Touba n’a pas invité Israël au Magal. A l’époque, c’est le Khalife Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké qui a décidé que, compte tenu des problèmes que cela causait avec les ambassadeurs des pays arabes et musulmans, il était préférable qu’Israël ne prenne pas part au Magal. Et depuis 10 ans, cette mesure s’applique». Il est à noter par ailleurs,qu’il y a un autre ambassadeur qui n’a pas fait le voyage par le bus diplomatique. Il s’agit de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite qui a rallié Touba avec son propre cortège. Parce qu’il n’a pas souhaité lui aussi partager le même espace avec son homologue iranien. En effet, par les temps qui courent, et cela depuis le drame du Haj 2015 à Mina, les relations sont exécrables entre l’Iran et l’Arabie Saoudite.
Jeudi 24 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :