Chris Brown relâché: que s'est-il vraiment passé?

Le rappeur est accusé d'avoir menacé une femme avec une arme à feu.


Chris Brown relâché: que s'est-il vraiment passé?
Vers 3h du matin ce mardi, la police de Los Angeles a reçu l'appel paniqué d'une femme, Baylee Curran, qui affirmait avoir été menacée par Chris Brown au cours d'une fête dans la propriété du chanteur située dans le quartier de Tarzana. Alors qu'elle "admirait les bijoux" d'un ami de Chris Brown, ce dernier aurait pointé sur elle une arme à feu. "Cet homme, je ne sais pas si c'était son ami ou son associé, mais il m'a dit de m'écarter du collier en diamant et il s'est mis à m'insulter. C'est là que Chris Brown est intervenu, avec une arme, il m'a demandé de sortir de chez lui", explique Baylee au Los Angeles Times. 

Baylee Curran, actrice et reine de beauté
Quel est son lien avec Chris Brown? Cette actrice et reine de beauté se trouvait chez lui avec une amie et un "partenaire d'affaires" pour discuter de futurs projets professionnels, avant que la soirée ne dérape. Après son altercation avec Chris Brown, la jeune femme s'est enfuie et a appelé la police. On lui aurait apparemment demandé de signer un "accord de confidentialité", chose qu'elle a refusée. 

Chris Brown retranché pendant des heures
Mais quand les officiers ont débarqué, Chris Brown a refusé de sortir de chez lui pendant "plusieurs heures". Il a exigé un mandat de perquisition avant l'arrivée de son avocat sur les lieux. Sur Instagram, Chris s'est plaint d'être encore une victime des policiers qui s'acharnent contre les noirs. Des vidéos qui ont à présent disparu. Vers une heure de l'après-midi, des inspecteurs ont enfin pu rentrer à l'intérieur de la propriété et une douzaine de personnes sont sorties en montrant leur coopération. Selon une source proche de la police, un sac contenant des preuves sur l'incident aurait été jeté par la fenêtre.

"Ce n'est plus possible, les choses doivent changer"
Arrêté en fin d'après-midi pour "suspicion d'agression avec une arme", Chris Brown, 27 ans, a finalement été relâché vers 23h après avoir payé une caution de 250.000 dollars. Une information confirmée par son avocat, Mark Geragos. Sur Instagram, le chanteur Ray J a pris la parole pour prendre la défense de son ami, injustement accusé. "Je suis vraiment choqué par les événements d'aujourd'hui. Je ne suis pas content quand je vois comment on peut dire n'importe quoi sur une fausse histoire. On était tranquillement entourés de gens positifs quand tout à coup, on regarde dehors et c'est devenu une zone de guerre sans raison", explique Ray J, qui se trouvait chez Chris Brown. "Comment peut-on réagir comme ça, si vite, sans vraiment connaître les faits? (...) Ce n'est plus possible. Les choses doivent changer."
Mercredi 31 Août 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :