Cheikh Tidiane Gadio : "l’Afrique doit mettre en commun ses efforts pour faire face aux défis sécuritaires"


Cheikh Tidiane Gadio : "l’Afrique doit mettre en commun ses efforts pour faire face aux défis sécuritaires"
Le président de l’Institut panafricain de stratégie (IPS), Cheikh Tidiane Gadio, a appelé, jeudi à Dakar, les pays africains à "mettre en commun leurs ressources et intelligences" pour mieux faire face aux défis sécuritaires.
"Il n’existe pas de pays" africain qui puisse se targuer de disposer de suffisamment de moyens pour lutter contre les défis sécuritaires", a-t-il déclaré à l’occasion de la cérémonie de lancement de la deuxième édition du Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité, prévue à Dakar en novembre (9-10) prochain. 
"Personne n’ose dire que cette question est maitrisée. Il n’y a aucun pays africain qui peut garantir sa sécurité", a affirmé l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères.
"L’urgence du moment pour nos Etats, est de mettre en commun nos ressources et nos intelligences pour combattre l’insécurité et faire régner la paix dans le contient africain", a déclaré Cheikh Tidiane Gadio.
Il a invité "tous les Africains à se lever et à trouver des solutions à cette question qui freine le développement des pays", estimant que dans ce domaine, il est possible d’anticiper  sur le futur et de choisir "un scénario radieux" pour l’avenir du continent. 
"Que le cachet panafricain du Forum soit renforcé, que toute l’Afrique soit représentée, afin que les autres pays sachent que tout le continent est mobilisé pour la paix et la sécurité sur nos terres", a dit M. Gadio.
"Le terrorisme a commis beaucoup d’atrocités et continue son œuvre en Afrique", a-t-il regretté, signalant que le narcotrafic, la piraterie maritime et la migration des jeunes constituent autant de menaces pour les pays africains.
En décembre dernier, s’était en France, à Paris, un Sommet informel sur la paix et la sécurité en Afrique, qui avait permis de dresser  un diagnostic des causes de l’insécurité en Afrique. 
Les chefs d’Etats et de gouvernement présents à cette réunion avaient décidé de confier au Sénégal l’organisation d’un Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité dont la première édition s’était déroulée quelques jours plus tard.
Sur la base des résultats de cette rencontre, le président de la République, Macky Sall, avait décidé, après consultation avec les partenaires africains et internationaux, de la tenue de la deuxième édition de ce Forum international, en partenariat avec la France, l’Union africaine, l’IPS, différents Think Tanks, des pays amis et des institutions de la coopération internationale.
Selon le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, l’édition 2015 accueillera près de 500 personnalités de haut rang, dont plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, quarante ministres des Affaires étrangères et de la Défense, de hauts gradés des armées des pays concernés, des experts ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile.
Les participants sont appelés à "approfondir le dialogue stratégique entre les parties prenantes, africaines et les partenaires internationaux", a précisé le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.
Le programme de cette rencontre prévoit également "des réflexions pour une vison partagée des menaces qui pèsent sur le continent", selon Mankeur Ndiaye. 
La deuxième édition de ce Forum international permettra par ailleurs "d’étudier les réponses les mieux appropriées pour faire face aux défis du moment dont la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ainsi que les crises qui secouent l’Afrique", a-t-il indiqué.
"Cette rencontre offrira également l’opportunité d’examiner les moyens d’accompagner les progrès réalisés grâce aux initiatives dans le domaine sécuritaire et de la paix", a conclu le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.
Vendredi 19 Juin 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016