Cheikh Sarr- Djibril Thiam : Le malaise s’accentue dans la Tanière


Cheikh Sarr- Djibril Thiam : Le malaise s’accentue dans la Tanière
Le conflit entre le coach des «Lions» et son ailier fort, Djibril Thiam, commence à polluer très sérieusement l’ambiance dans la Tanière de l’équipe nationale de basket qui n’était pas déjà des meilleurs, lors de la préparation, comme nous vous l’avions rapporté en son temps. Le joueur qui évolue au Japon, en Ligue Pro, n’avait pas apprécié le traitement qui lui est réservé, lui qui est cantonné sur le banc depuis le début de la Coupe du monde de basket en Espagne avec zéro seconde de temps de jeu, s’en est plaint auprès du coach. Sauf qu’il l’a dit de manière crue et que Cheikh Sarr n’a pas aimé. En effet, Djibril Thiam a demandé au coach pourquoi, lui le pro, il ne joue pas, alors que des locaux et universitaires jouent. Mais, rapportent le « Pop », le coach n’a même pas daigné lui donner la moindre réponse. Vexé par cette réaction qu’il a ressentie comme méprisante, il a pété les plombs et a lancé au coach qu’il n’est pas en équipe nationale pour gagner des primes. Et il aurait ajouté à l’intention de Cheikh Sarr : «Tu peux prendre les primes». Par la suite, ils ont failli en venir aux mains. Toujours est-il qu’à la suite de cet accrochage, le coach l’a écarté du groupe pour le sanctionner de son écart de conduite. Il se trouve qu’après cette sanction, les joueurs se sont réunis et ont mandaté le capitaine, Malèye Ndoye et Gorgui Sy Dieng, ainsi que le manager général Boniface Ndong pour amener Thiam dans la chambre du coach afin qu’il s’excuse, après qu’il a exprimé ses regrets d’avoir agi comme il l’a fait. Mais le coach a refusé les excuses. Le journal confie d’ailleurs qu’il n’a même pas accepté que la délégation entre dans sa chambre. Et hier matin, lorsque le bus des «Lions» est arrivé pour les acheminer au stade, coach n’a pas dans un premier temps voulu que le joueur exclu du groupe monte dedans. Il a fallu quasiment 30 minutes de conciliabules entre Cheikh Sarr, Ndongo Ndiaye, conseil en sports du chef de l’Etat et Serigne Mboup, président du Cnbs, pour que le bus puisse prendre le départ avec tous les «Lions» à bord.
Interpellé sur cette affaire, Cheikh Sarr a confié qu’il a été très touché par les propos du joueur à son encontre. Il déclare qu’il l’a sanctionné pour sa faute et que c’est fini. Car il ne reviendra pas sur sa décision. Le problème, c’est que Djibril Thiam a vu tous les autres joueurs lui manifester leur  solidarité. Malèye Ndoye a même souligné qu’ils sont venus en Espagne à 12 et qu’ils rentreront à 12, en précisant que Thiam est «l’âme du groupe. Car même les prières d’avant match, c’est lui qui les dirigeait». Du côté des dirigeants, Serigne Mboup a estimé que la faute de Thiam est «gravissime », mais essaye quand même de colmater les brèches. Il est, en effet, décidé à tout faire pour gérer le groupe. Le Cnbs a d’ailleurs entendu le joueur et le coach. Il a ainsi conseillé au joueur de bien se comporter et c’est ce qu’il fait depuis. Le président du Cnbs cherche maintenant à trouver une solution avec le coach pour sortir de cette impasse, même s’il est formel à dire que pour le banc et le terrain, c’est le coach qui décide. Hier, Djibril Thiam a suivi la défaite de Sunugaal face aux Philippines depuis la tribune, aux côtés du Dtn et du manager général de l’équipe. 
Vendredi 5 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par pas de mboumbaye le 05/09/2014 18:16
hé boy il faut savoir pardonné nak té bayi affairou boy joal yoyou ,on sait que kéne douléne fontoooo



Dans la même rubrique :