Cheikh Bamba Dièye : " En ce jour solennel où le député doit pouvoir élire et être élu, Khalifa Sall n’a aucune possibilité de pouvoir jouir de ces droits "


Cheikh Bamba Dièye : " En ce jour solennel où le député doit pouvoir élire et être élu, Khalifa Sall n’a aucune possibilité de pouvoir jouir de ces droits "
L’honorable député Cheikh Bamba Dièye a déploré l’absence de Khalifa Sall, actuellement en prison, à la session inaugurale de la nouvelle législature qui vient de s'ouvrir. A son grand regret, l'élu espérait siéger à côté du Maire de Dakar, élu au soir du 30 juillet dernier. "Nous commençons notre législature par un élément qui est extrêmement important. Et je vise l’article 11 de notre règlement intérieur qui dit que pour des questions de procédure, on peut interrompre le débat parce qu’il s’agit du vote du bureau de l’Assemblée nationale. On a appelé le nom de l’honorable député Khalifa Sall. Il vous a adressé une lettre, et dans celle-ci, adressée au président de l’Assemblée nationale, il a dit qu’il voudrait être là, qu’il n’est ni malade, ni souffrant, il a juste été privé de sa liberté en violation flagrante. Nous visons la procédure. En ce jour solennel, où le député doit pouvoir élire et être élu, Khalifa Sall n’a aucune possibilité de pouvoir jouir de ces droits", a regretté le leader de FSD/bj. Si les députés de l’opposition sont prompts à applaudir ce dernier, la majorité ponctue de quolibets, les déclarations de Cheikh Bamba Dièye. Ce dernier ne manquera d'ailleurs pas de regretter que "la majorité ait réagi de façon aussi primaire."
Jeudi 14 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :