Cheikh Ba, DG de la DGID : « Pourquoi les sénégalais sont prompts à donner la Addiya et refusent de s’acquitter de l’impôt ? »


Le Directeur Général des Impôts et Domaines, Cheikh Ahmet Tidiane Ba a marqué son étonnement quant à la promptitude des sénégalais à toujours donner la «addiya», alors que ces derniers traînent toujours le pas pour s’acquitter convenablement de leurs obligations fiscales. Il a fait cette remarque au cours de la conférence dont le thème central est «l’école et la promotion du civisme fiscal» animée par l’économiste, El Hadj Ibrahima Sall lors de la cérémonie de lancement des Journées d’informations et de sensibilisation de la DGID ouvertes à Thiès ce jeudi.

Rappelant l’importance de l’impôt, il dira que celui-ci sert à la couverture des dépenses publiques de toute la communauté, de régulation économique, mais également de l’équité fiscale des contribuables.  Toute chose qui le fonde à demander à la population d’être des citoyens modèles en s’acquittant convenablement à leurs obligations fiscales pour l’intérêt de tous et de chacun.

Prenant la balle au rebond, le conférencier El Hadji Ibrahima Sall, à travers des références biblique et coranique invite les sénégalais à être conséquent avec eux-mêmes. Et ce en rivalisant dans les bonnes œuvres, toujours faire le bien. «Le bon talibé est toujours prompt à ramasser les ordures à Tivaouane ou à Touba, mais il est le premier à jeter des saletés dans les rues de Dakar »,  regrette-t-il non sans dire que le mieux serait de ne mépriser aucune bonne action en tout temps et en tout lieu. Et le paiement de l’impôt doit s’inscrire dans cette logique d’autant plus que la Zaakat est une partie intégrante du dispositif fiscal. 
Mardi 10 Mai 2016
Dakaractu





Dans la même rubrique :