Changement de gouvernement en Côte d'Ivoire


Changement de gouvernement en Côte d'Ivoire
Le Premier ministre et le gouvernement ivoirien ont démissionné mercredi. Ils veulent permettre au président Alassane Ouattara, réélu en octobre, de relancer son action, qu'il veut "plus efficace", pour le début de son deuxième mandat.


"La mise en place" d'un nouveau gouvernement "dans les tout prochains jours (...) aura comme objectif une plus grande cohésion pour plus d'efficacité dans l'action gouvernementale", a déclaré M. Ouattara, après avoir reçu la démission de M. Kablan Duncan avant le début de ce qui devait être le premier conseil des ministres de l'année.


Un remaniement gouvernemental était attendu depuis plusieurs semaines en Côte d'Ivoire, qui a récemment retrouvé sa place de premier producteur mondial de cacao et de poids lourd économique d'Afrique de l'Ouest après une décennie de troubles.


Il reste à savoir si le président Ouattara reprendra le même Premier ministre ou nommera un homme nouveau pour diriger les affaires. Il avait reconduit le gouvernement après avoir été facilement réélu dès le premier tour le 25 octobre dernier pour un second mandat, louant son travail et ses réalisations. Mais il avait en même temps confié à plusieurs reprises vouloir "rajeunir" l'équipe gouvernementale et y intégrer plus de femmes.


Premier ministre félicité
Le nouveau gouvernement devra s'atteler à la construction d'une "Côte d'Ivoire nouvelle", selon l'expression du président Ouattara. Il a promis lors de son investiture de renforcer le processus de réconciliation, de mieux redistribuer les richesses, de lutter contre le chômage des jeunes et de rédiger une nouvelle Constitution qui devra être approuvée par voie référendaire.


"Je veux des résultats concrets dans l'emploi des jeunes (...) et le renforcement des principes de bonne gouvernance", avait insisté M. Ouattara dès sa réélection.


Mercredi, M. Ouattara a "félicité" le Premier ministre sortant pour sa "compétence", son "leadership" et son "action à la tête du gouvernement" et les autres membres du gouvernement "pour la bonne conduite des affaires de l'Etat" qui ont permis "le plébiscite" de l'élection présidentielle où il a obtenu plus de 83% des voix.


Auparavant, M. Kablan Duncan avait brièvement pris la parole pour annoncer sa décision.
Mercredi 6 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :