Changement climatique : Le Sénégal identifie ses secteurs prioritaires d’adaptation


Le projet d’appui scientifique au processus  du plan national d’adaptation a été lancé hier à Dakar. Ce projet qui avait été lancé en Avril 2017, a une durée de vie de trois ans. Il est financé par la République Fédérale d’Allemagne pour un montant de 4 millions d’Euros.  Ce projet est mis en œuvre pour accompagner les pays les moins avancés dans l’identification de leur projet prioritaire en matière d’adaptation mais également d’améliorer la gouvernance de ces pays en matière d’adaptation aux changements climatiques.  L’atelier de lancement a servi à mettre à niveau tous les acteurs concernés par ce processus de plan national d’adaptation, mais aussi identifier les besoins prioritaires par secteur. Les secteurs concernés par ce projet étant l’agriculture, les zones côtières et les ressources en eau.  A la sortie de cet atelier, les différents acteurs devront donc s’entendre sur le plan d’opérations 2017, 2018 et 2019 qui est l’année d’arrivée de mise en œuvre de ce projet.
Nele Bunner, chargée de projet de la GIZ, qui a le volet mise en œuvre de ce projet a laissé entendre lors du lancement que le Sénégal a enregistré des expériences probantes en matière d’adaptation au changement climatique. Et dispose d’atouts considérables pour relever le défi. Elle a plaidé pour une bonne réussite du projet pour que chaque acteur joue pleinement son rôle.

Mercredi 12 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :