Cette culture Gerzner-Iphone-4/4 qui nous tue!



C'est avec effarement et dégoût que les sénégalais ont appris l'assassinat sauvage de la conseillère du CESE Fatimata Makhtar Ndiaye par son chauffeur qui avait besoin d'argent pour boucler le budget de son mariage. Au delà de la répulsion que suscite cet acte de barbarie, il nous faut nous interroger sur la recrudescence des actes de barbarie que nous observons depuis quelque temps. Dans ce Sénégal, pays de dialogue comme disait le Président Senghor, les citoyens, notamment les plus jeunes, semblent devenir plus violents que leurs aînés. Le débat sur le rétablissement de la peine de mort est un raccourci car les études montrent que la mesure n'a jamais réglé le problème, c'est le cas  aux USA où dans certains États on continue à injecter la mort aux condamnés à la peine capitale et pourtant la criminalité n'en est pas pour le moins arrêtée.
Ici chez nous, il est temps que l'on se regarde dans la glace et fassions sans complaisance notre examen de conscience. Cette violence physique qui enfle n'est-elle pas l'expression d'une frustration voire d'une haine des laissés pour compte du système de consommation? Il faut oser le dire, nous vivons bien trop largement au dessus de nos moyens. Qui croirait qu'en moyenne nous, sénégalais, gagnons 50.000 Fcfa par mois, le revenu par tête d'habitant au Sénégal  étant de 500.000 Fcfa par an. Nous nous habillons à 12.000Fr le mètre de basin Gezner, nous affichons fièrement nos IPhones coûteux et recherchons la 4X4 la plus rugissante pour afficher notre standing  de vie. Ces comportements voyeuristes des élites influencent le mode de vie général au point où nos jeunes qualifient de "tiéré" tout ce qui n'est pas de marque connue. Tout le monde veut afficher une aisance financière qu'il n'a pas et tout est permis pour ne pas être le pauvre que l'on est vraiment. Il n'y a qu'au Sénégal où être pauvre est une insulte suprême.
Nos jeunes et moins jeunes  veulent consommer à tout prix puisque rien d'autre ne compte dans la vie. Ce chauffeur barbare envisageait de détrousser sa patronne et finit par l'égorger  sous la pression d'un budget de mariage difficile à mobiliser et pourtant on se marrie avec juste 15.000 fr dans n'importe quelle mosquée. D'autres arrachent les sacs des femmes, escroquent ou pillent les deniers publics pour tenir leur rang dans la société.

Il est temps que nous acceptions que nous sommes un pays pauvre à revenus limités et que nous ne saurions consommer comme les américains ou les qataris. Il est temps de réarmer moralement nos compatriotes pour que nous redescendions tous sur terre. Le Sénégal fait partie des 24 pays les plus pauvres de la planète qui en compte 194. L'exemple doit venir des élites qui sont appelés à davantage cultiver la modestie, la modération et la retenue afin d'arrêter d'entraîner dans la spirale infernale de la sur-consommation tout un peuple dont les maigres ressources devraient être mieux gérées et les envies plus modestes. La réactivation de la loi sur les cérémonies dispendieuses serait un bon début. Nos chefs religieux devraient aussi plus souvent nous rappeler les recommandations divines pour nous amener à cultiver les richesses du cœur que sont la foi, la modestie, l'amour de son prochain, la solidarité et le travail.
Il y va de la survie de notre vivre ensemble sénégalais.

Mame Séne
Liberté 3
Dakar
Lundi 21 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par Athie le 21/11/2016 13:14
Monsieur, le débat sur la peine de mort, c'est vous qui voulez le raccourcir..
Mais il est prouvé que là où la peine de mort est appliquée, la criminalité baisse fortement. Prenez le cas de l'Arabie saoudite qui a l'un des taux de criminalité les plus bas au monde si ce n'est pas le plus bas d'entre tous les pays du monde.
Vous parlez des USA. Que je sache, ce ne sont pas tous les états qui appliquent cette peine capitale et bien d'autres facteurs influent sur la criminalité aux états unis tels que la prolifération des armes et le chômage des jeunes, la drogues et les gang et mafia.
Donc, de grâce, ne nous dites pas que la peine de mort n'est pas une solution. Elle en est bien une, et et loin la meilleure.
Au vu de son caractère dissuasif et de sa juste proportion avec l'ampleur et la gravit du meurtre, quel esprit sain ne conviendrait pas qu'il s'agit de la seule peine adequate.

2.Posté par Salut le 21/11/2016 14:58
Tu oublies les marabouts capteurs d'adiya

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :