Cérémonie de remise de financement à 300 jeunes : ANPEJ et WARI s’engagent à créer 8 000 emplois


Cérémonie de remise de financement à 300 jeunes : ANPEJ et WARI s’engagent à créer 8 000 emplois
Une bonne nouvelle ne vient jamais seule. C’est sans doute ce que ce sont dits, hier, les 300 jeunes porteurs de projets venus de tout le Sénégal pour recevoir leurs financements des mains du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Mame Mbaye Niang. 

C’est en effet, lors de cette cérémonie organisée par l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes, au CICES, que Kabirou Mbodj, directeur général de WARI et Amadou Lamine Dieng, directeur général de l’ANPEJ ont procédé à la signature d’une convention dont la mise en œuvre va induire la création de 8 000 emplois. 04 jeunes seront formés et recrutés dans 2 000 points de vente répartis sur l’ensemble du territoire. 

Une bonne nouvelle que Mame Mbaye Niang n’a pas manqué de magnifier en félicitant WARI et ANPEJ, qui ont fini de démontrer que le partenariat public privé pouvait contribuer à la création d’opportunités pour la jeunesse sénégalaise.
Les différents intervenants lors de cette cérémonie ont exhorté les jeunes à faire preuve de rigueur en remboursant les prêts qui leurs ont été consentis, afin que d’autres jeunes puissent en profiter. 

Des prêts sans apport, ni garantie et à un taux préférentiel, pour un montant de 200 millions de fcfa, mis à la disposition des jeunes porteurs de projets à la suite d’un processus transparent, pour leur permettre de mettre en œuvre leurs projets d’entreprise.  
Lundi 4 Mai 2015
Dakaractu




1.Posté par moi le 05/05/2015 09:49
Si seulement le suivi pouvait démarrer déjà! C'est facile de financer mais l'objectif doit être la pérennité de ces emplois créés. Pour se faire, il faut que l'ANPEJ oriente les jeunes vers des créneaux porteurs et viables. Est-ce que le transfert d'argent n'est pas saturé, on a noté la cannibalisation des points de service de transfert d'argent. La multiplicité des transferts engendre une faiblesse financière des distributeurs.
Nous prions quant même pour que cette initiative se multiplie et réussisse pour le bonheur des sénégalais.



Dans la même rubrique :