Cérémonie de dédicace : Moriba Magassouba retrace « La Machination » aboutissant au procès de Habré


La cérémonie de dédicace du livre du journaliste-écrivain, Moriba Magassouba intitulé « Tchad-Sénégal La Machination acte II », a eu lieu ce samedi 15 août à l’hôtel Térou-bi, en présence d’anciens ministres, d’écrivains, de journalistes et de ressortissants du Tchad. Après son premier ouvrage intitulé « La Machination acte I », Moriba Magassouba revient en entreprenant un travail sur la période d’après renversement de Hissène Habré.

Dans son livre de 186 pages, l’auteur est revenu sur péripéties de « La Machination », qui a abouti au procès de Hissène Habré, devant les Chambres africaines extraordinaires (Cae). Le journaliste-écrivain a évoqué l’histoire politique du Tchad, avant le renversement de l’ex-homme fort de N'djamena. Avec l’ouvrage « Tchad-Sénégal La Machination acte II », l’auteur propose une analyse plus élargie des étapes du « deal » pour se débarrasser de l’ « ennemi juré » qu’était devenu Hissène Habré, vingt-cinq ans après son départ en exil.  

« Idriss Déby, avec la complicité agissante du chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, est en passe de réussir son pari », a écrit l’auteur dans le quatrième de couverture de son livre. Dans son ouvrage, l’auteur a pu décortiquer ce qu’il appelle « la sordide machination ourdie contre Hissein Habré par le duo Deby-Macky Sall ». Les deux chefs d’Etat, poursuit-il, sont soutenus par une coalition internationale formée de quelques pays occidentaux, dont la France.

Le travail de l’auteur de l’ouvrage concerne, en réalité, tout ce qui est susceptible de toucher le « parcours exceptionnel », selon l’auteur, de l’ancien président Hissène Habré. Pour le journaliste-écrivain, l’ex-homme fort de N'djamena « demeure auréolé de l’immense prestige que lui a valu son éclatante victoire sur les forces d’occupation libyennes aujourd’hui encore ». « J’ai voulu retracer la carrière exceptionnelle de l’homme d’Etat hors norme qu’est Hissène Habré. J’ai voulu aussi démonter la machination sordide. Hissène Habré est à mon sens le dernier résistant africain », estime le journaliste-écrivain.

 Pour rappel, le journaliste-écrivain, Moriba Magassouba avait révélé, dans son premier ouvrage, un « deal » orchestré depuis la France, avec la complicité de l’ancien président français François Mitterrand, qui avait, à l’époque, « trouvé un allié de circonstance » en la personne du colonel Mouamar Kadhafi, président de la Jamahiriya démocratique, arabe et socialiste libyenne, pour détruire un « alliée incommode ».

« Pour parvenir à leurs sombres desseins, Mitterrand et Kadhafi avaient instrumentalisé et armé l’ancien commandant en chef des FANT, le Colonel Idriss Deby, en lui livrant une armée clefs en mains pour renverser son prédécesseur », avait écrit Moriba Magassouba...


Samedi 15 Août 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016