Célébration de la Journée régionale de l’arbre à Saint-Louis : Le village de Diel Mbame accueille l’événement


C’est le village de Diel Mbame, une localité située dans la commune de Ndiébène Gandiol, que les autorités administratives et autres acteurs de l’environnement ont choisi pour célébrer la journée régional de l’arbre.
Cette rencontre qui s’inscrit dans une dynamique de mobilisation sociale, d’échange, d’information des différents partenaires impliqués dans la gestion des ressources forestières dont l’arbre constitue une composante de première ordre, a été une occasion pour le capitaine Daniel Manga inspecteur régional des eaux et forêts et le gouverneur de parler de l’arbre  choisi comme parrain au niveau national. Ils ont expliqué que l’arbre Pterocarpus erinaceus, le Vène, appelé aussi Palissandre du Sénégal, est utilisé en menuiserie, pour faire des pirogues, des charpentes, mais également en pharmacopée. il s’agit d’une espèce ligneuse qui présente des caractéristiques de haute porté sociale économique et écologique très prometteuse pour les populations  
Pour la réussite de la Campagne Nationale de Reboisement 2016 dans la région Nord, l’Inspection Régionale des Eaux et Forêts de Saint-Louis, avec l’appui de ses partenaires a déjà produit 799.855  plants pour une vingtaine d’espèces.
Daniel Manga de rappeler que cette production est réalisée dans 35 pépinières et a permis de mettre en œuvre 142 hectares de plantations massives, 165 Kms  de plantations linéaires et 272 plantations conservatoires dont les mises en défunt …etc
  A en croire toujours le patron des soldats de l’environnement,  l’évolution des  pépinières communautaires, villageoises et individuelles témoignent encore l’engagement des populations en matière de reboisement et de restauration des sols dans la zone.
Parlant du choix de Diel Mbam pour abriter cette cérémonie, Mr Manga  de souligner qu’il se justifie par la détermination dont font montre les populations pour la protection de l’environnement mais aussi dans la gestion des ressources halieutiques fruitières et animales 
Autant de raisons qui, selon le capitaine Manga doivent pousser les autorités à s’impliquer davantage afin de mieux  sensibiliser les populations, mais aussi les  élus locaux et les partenaires sur la nécessité de reboiser pour la sauvegarde de nos écosystèmes fortement menacés.
Au niveau local, a-t-il enfin rappelé, le Filao a été choisi comme arbre parrain régional.
Dimanche 6 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :