Ce soir PSG-OM : plus épicé que jamais

La course au titre et les débuts de David Beckham donnent un intérêt tout particulier à un PSG-OM qui en manque rarement. De quoi dessiner un vrai choc.


Ce soir PSG-OM : plus épicé que jamais
'est une rencontre qui n'a pas d'équivalent en Ligue 1. Cette année plus que les autres encore. Parce que Marseille et Paris charrient des passions comme aucun autre club français. Parce qu'elles sont exacerbées par la puissance financière sans limite du PSG et que l'OM est l'un des rares clubs, avec Lyon, à pouvoir encore contester le couronnement programmé du nouveau nabab du Championnat de France. Voilà ce qui fait le sel de cet affrontement cette saison. Dans leur histoire, les deux clubs ont rarement partagé le haut de l'affiche en championnat. Cette année, leur rivalité historique est aussi une question de suprématie nationale actuelle.

PSG-OM, c'est un choc, un vrai, entre un leader qui a montré ses premiers signes d'essoufflement en 2013 la semaine dernière à Sochaux (défaite 3-2) et un prétendant, revenu à cinq points, qui s'accroche, péniblement certes, mais qui s'accroche tout de même. Marseille, au contraire de Paris, n'est pas flamboyant dans le jeu depuis le début de saison et collectionne les succès sans éclat. Quand Paris régale, l'OM rame. Mais un succès au Parc ramènerait les Phocéens à deux petits points. Joey Barton l'a dit, ce match "peut être un tournant de la saison." Voilà pourquoi le discours est offensif à Marseille, à l'image de celui de son coach, Elie Baup : "Il ne faut pas chercher à se protéger, au contraire, il faut y aller à visage découvert et tout donner".

Beckham, 400e joueur du PSG

PSG-OM : plus épicé que jamais - Football - Ligue 1 Mais un PSG-OM ne peut résumer à un calcul arithmétique, aussi crucial soit-il dans la course au titre, ou à une histoire de classement. Et ce n'est, sans doute, pas tout à fait un hasard si David Beckham, recrue la plus emblématique du Paris de l’ère QSI, étrennera son nouveau maillot face à l'OM, trois semaines après son arrivée. Le club parisien ne pouvait pas rêver meilleure exposition pour son nouveau joyau.

Comme l'argenterie qu'on sort pour les grandes occasions, c'est donc au Parc des Princes et dans le cadre clinquant d'un affrontement avec le vieux rival marseillais que Beckham devrait devenir le 400e joueur à évoluer sous les couleurs parisiennes. A Marseille, point de bling-bling, encore moins de Spice Boy. Mais la fin de semaine a été agitée par les révélations de RMC sur les écoutes téléphoniques de José Anigo. Il en faudrait plus pour déstabiliser des Marseillais avant un déplacement dans la capitale. Ce rendez-vous est le plus important de leur fin de saison avec le huitième de finale de Coupe de France… trois jours plus tard au Parc des Princes. Comme pour prolonger le plaisir.
Dakaractu2




Dimanche 24 Février 2013
Notez


Dans la même rubrique :