Cd sans débats du Pds : Comment Wade compte imposer Karim

La Comité directeur du Parti démocratique Sénégalais (Pds) tenu, hier, a été sans débat. Wade a déroulé son plan pour choisir Karim, son fils, comme le candidat du Pds après avoir installé une commission présidée par Me Madické Niang. Décryptage...


Cd sans débats du Pds : Comment Wade compte imposer Karim
Plusieurs responsables du Parti démocratique Sénégalais (Pds) sont sortis, hier, sans voix, de la réunion du Comité directeur du PDS. 
A vrai dire, il s’est agi de tout sauf d’une réunion puisque Me Abdoulaye Wade a été le seul à prendre la parole avant de lever la séance au bout de dix minutes. Et il ressort du «plan» imposé par Me Wade que ce dernier est dans une logique d’imposer Karim Wade, bien que ce dernier soit incarcéré, comme candidat de la formation politique. 
Déjà, le premier point de la rencontre, qui devait permettre d’aborder l’installation du Secrétariat national, a été zappé. Tout de go, Wade a convoqué le règlement intérieur du Pds pour annoncer que le bureau politique va se réunir, le 20 mars prochain, pour désigner le candidat du Pds. 
Les éventuels candidats ont, à partir d’aujourd’hui, huit jours pour se manifester. Là où il y a un hic selon Libération, c’est que Me Wade dit que chacun parmi les membres du Pds peut...présenter un candidat. La voie est ainsi ouverte pour Karim. 
Et des sources d’indiquer que le fils de Me Wade sera désigné comme le candidat du Pds à l’élection présidentielle de 2017. Une stratégie pour le Secrétaire général national du Pds d’avancer, si toutefois Karim Wade est condamné, le 23 mars prochain, l’argument selon lequel le pouvoir veut l’écarter des joutes électorales à venir. S’agissant de la commission d’investiture, elle sera présidée par Me Madické Niang et aura comme membres Oumou Sow, Woré Sarr, Me Adama Fall, Sada Ndiaye et Tafsir Thioye. 
La majorité des membres ont été désignés d’office par Me Abdoulaye Wade qui demandera après aux membres de choisir deux femmes et deux jeunes. Il reste seulement à savoir si les hauts responsables du Pds, qui ont assisté à la rencontre sans piper mot, vont laisser passer ce que certains qualifient déjà de «comédie». 
Vendredi 6 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par LaRaison le 06/03/2015 19:13
Faut arrêter ! Il n'a pas pu s'imposer lui-même en 2012 malgré les facilités en tant que sortant, comment pourrait-il imposer un novice?

2.Posté par Deugg Gui le 06/03/2015 20:07
Logique d'imposer son fils ? Logique absurde.

Si son fils est condamné et déchu de ses droits civiques ça tombe sous le sens. Donc, sûrement un tuyau crevé de journaliste.

3.Posté par Motaye le 06/03/2015 20:45
Mais motaye.. né ce pas c son parti?? Koumou nekhoul nga dem sa yoone

4.Posté par Sidiki Diouf le 07/03/2015 08:40
Pauvre PDS et Wade . Tu crois que celà pourra changer la decision des juges . Tu te trompes.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016