Case des tout-petits : En visite de chantier à Taw Fekh, Diakhao et Gamboul, Thérèse Faye s'estime satisfaite de l’évolution des travaux


La Directrice Générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des tout-petits (Anpectp), Thérèse Faye, a effectué une visite de chantier dans les nouvelles cases construites par l’Agence à Taw Fekh (Dakar), Diakhao (Fatick), et Gamboul (Kaolack). Cela, en perspective de la réception prochaine de ces nouvelles cases des tout-petits.
Ainsi, Thérèse Faye s'est dit satisfaite de l’évolution des travaux effectués dans ces localités.
« Nous sommes satisfaits pour le moment de l’état d’ évolution des travaux, après  avoir fait les visites des chantiers de Gamboul, Diakhao, Diarékh et Niague de la cité Taw Fekh.»  
Elle rappelle ainsi que, c’est sur instruction du président de la République que l’Anpectp a conçu un nouveau modèle de case des tout-petits, très fonctionnel, mais aussi en adéquation avec les préoccupations des enseignants, surtout sur le plan pédagogique.  
Le modèle est conçu avec trois salles séparées, une cuisine et des toilettes pour les enfants le bureau du directeur, et un magasin de stockage. « C’est un modèle qui répond à l’approche holistique que nous développons à l’Anpectp. Il est aussi important de noter que son coût de revient est moindre par rapport aux anciens modèles. C’est donc dans la dynamique impulsée par le président de la République que nous l'avons conçu » ajoutera la Directrice Générale de l’Anpectp. Elle a annoncé en outre que d’autres chantiers vont démarrer d’ici deux semaines à M'bour Saraya, Goudomp, Kaolack, Bakel, Goudiri, Pikine à Saint louis, mboki Dialoubé, Dougalaw, Djiguilogne un peu partout.  
Et de promettre : « chaque année nous comptons accentuer les constructions, pour booster le taux de pré-scolarisation au Sénégal. Nous sommes dans les derniers réglages et les cases seront fonctionnelles l’année prochaine, c’est important car le taux de pré-scolarisation au Sénégal est de 14,7%. Il faut relever le défi de l’accès dans les structures de développement intégré de la petite enfance  (Dipe)  et assurer l’équilibre de la prise en charge de la petite enfance partout sur le territoire national. »  Thérèse Faye a reconnu par ailleurs qu'un maximum de constructions a été fait dans le monde rural dans le but d’aider ces enfants qui ont droit à l’éducation et d’être dans les dispositions d’apprendre. « Nous sommes en phase avec l’axe 2 du Pse qui est le capital humain ».
Concernant les couleurs des cases des tout-petits  (beige-marron) Thérèse Faye précisera : « je peux jurer que je n’ai même pas donné instruction à l’architecte par rapport aux couleurs. Mais, ce qui est important, c’est d’avoir des structures fonctionnelles et que les enfants aient accès à ces structures. Il existe 1 643 cases des tout-petits au Sénégal dont 543 abris provisoires.
Quatre cases ont été visitées hier matin par Thérèse Faye.  La visite a débuté à Taw Fekh pour se terminer au village natal de Thérèse Faye, Diarékh. Les habitants de toutes ces localités ont manifesté leur satisfaction avant de remercier la Directrice de l'Anpectp pour le travail  qu'elle est en train d'effectuer dans ces zones...


Jeudi 9 Juillet 2015




Dans la même rubrique :