Casamance : les artistes invités à mettre leur talent au service de la paix

Le ministre conseiller à la Présidence de la République, Amsatou Sow Sidibé, a appelé les acteurs culturels à exercer davantage leur influence sur la population, en mettant leur talent au service de la recherche de la paix en Casamance.


Casamance : les artistes invités à mettre leur talent au service de la paix
 
‘’Dans nos cultures africaines, nous avons développé des espaces de réconciliation. J’invite les artistes et toutes les personnes qui s’activent dans le domaine culturel à exercer le plus possible leur influence sur les populations en mettant leur talent au service de la paix en Casamance’’, a-t-elle plaidé samedi à Ziguinchor lors d’un point de presse.
 
Mme Sidibé, présidente du parti politique CAR LENEN a entamé depuis vendredi une tournée politique, dans le cadre d’un partenariat avec le Mouvement des volontaires pour l’émergence économique de Ziguinchor (VEECOZI).
 
Le ministre conseiller, chargé de la paix et des droits de l’homme, a rencontré des autorités religieuses et des ‘’personnalités influentes’’ qui s’activent dans la recherche de la paix en Casamance, sans les citer.
 
Elle a également pris part à la manifestation culturelle intitulée ‘’rythmes et couleurs de la Casamance’’ organisée par VEECOZI.
 
Amsatou Sow Sidibé a relevé l’importance de la relation entre la culture et la paix à travers les ballets, la danse et les chansons, la communication et les bonnes pratiques dans le but d’arriver à une paix durable en Casamance.
 
''C’est le dialogue des cultures, dans le cadre de la diversité culturelle. Nous espérons y trouver le maximum pour asseoir la culture de la paix afin de prévenir dorénavant les conflits et consolider plus tard la paix’’ a-t-elle fait valoir.
 
Mme Sidibé a invité les populations de la Casamance à l’aider à trouver ‘’les expressions les plus profondes'' qui lui permettront de réussir la mission de paix que le Président de la République lui a confiée.
 
La Casamance, région méridionale du Sénégal, est confrontée depuis 1982 à un conflit indépendantiste sous la houlette du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

APS




Dimanche 31 Mars 2013
Notez


1.Posté par MANE Moussa le 01/04/2013 18:10
De grâce, la musique ne peut pas nourrir la Casamance; la preuve, entre les deux tours de la présidentielle 2012, quelques idiots des habitants de la Casamance se sont laissés berner par le spectacle de Youssou N'dour= un bulletin de WADE présenté à l'entrée de la soirée = une entrée gratuite. Quel bêtise pour ceux qui se sont laissés traiter minablement comme si une soirée de Youssou Ndour pourrait résoudre leurs problèmes de cinq ans. Ainsi, tout le pays et même certains de la sous région nous ont pris pour les populations les plus idiotes qu'il soit en Afrique. Pour les Européens, l'Africain est un enfant pour qui il suffit de lui taper le tam-tam pour l'apprivoiser. J'espère qu'une telle situation ne se reproduira plus en Casamance

2.Posté par dieng le 01/04/2013 19:33
il ne faut pas se fouttre des casamancais en leur proposant des artistes comme batisseurs de la paix sur un plateau de danse de theatre entre autres j'en passe
le senegal et le gouvernement de Macky viennent de prouver qu'ils n'ont aucune solution serieuses pour le retour de la paix
Imbeciles ceux des casamancais qui accepteront ce dile et ce ridicule à des fadaises de deshonneur
vendons ce pays et partageons nous l'argent



Dans la même rubrique :