Casamance : La Convergence des Etudiants et Jeunes Diplômés du Sénégal en caravane pour la paix dans le Sud


La CEJED pour sa 3e édition de la caravane des grandes écoles pour l’auto-emploi et l’entrepreneuriat a rallié la Casamance. Après un accueil chaleureux et des plus traditionnels, les sections de formations se sont déployées sur le terrain pour une panoplie d’activités.
 
 Le BIT (bureau international du travail) qui demeure un partenaire permanent, de par leur fidélité absolue, n’a pas hésité à rejoindre la CEJED à la région du sud.  Cette dernière est allé par ailleurs à la rencontre du plus mystique des hommes. Il porte une tunique  avec un chapeau rouge, un balai à la main symbolisant la force et puissance mystérieuse. Cet homme c’est le roi d’Oussouye. L’audience fut fructueuse  et la causerie enrichissante. Ainsi la CEJED s’est ressourcée dans ces lieux chargés d’histoire.
 
Les politiques se sont beaucoup appuyées sur la Casamance pour émerger. La question foncière était une épine, l’éducation également a subi une crise en 1990. La Casamance a connu des conflits avec l’Etat. L’abbé Diamacoune Senghor qui portait la voix des sans voix a eu avec Maître Abdoulaye Wade à apporter des solutions au conflit en Casamance. Le président Macky Sall a également entrepris des négociations avec le MFDC.
 
Ziguinchor a connu certaines mutations. Les cas de vol perturbent la quiétude des populations. Les familles ont à cœur de sortir des difficultés et de d’assurer à leur progéniture un bel avenir. De ce fait, la CEJED est venue à son heure pour un entrepreneuriat jeune : vecteur de paix pour le développement. Le BIT a su également aborder et animer le thème du forum du 25 avril sur : l’entrepreneuriat jeune : vecteur de paix pour le développement. En plus du BIT, d’autres structures ont pris part à cette manifestation phare à l’image du Fongip et du Papej. Il est à noter la présence au forum de la directrice de l’ECAF qui est par ailleurs la marraine de l’événement.
Toute chose ayant une fin, CEJED Ziguinchor peut au terme de cette édition, se féliciter d’avoir réussi le pari de l’organisation. Ceci dit, la Cejed se remet sur la route qui mène à Dakar.
Rendez-vous est pris pour une 4e édition au Mali avec, espérons-le de belles surprises là-bas aussi.
Vendredi 29 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :