Cas d'Ebola : Awa Marie Coll Seck appelle au calme et au respect de l'hygiène


Cas d'Ebola : Awa Marie Coll Seck appelle au calme et au respect de l'hygiène

DAKARACTU.COM  Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a appelé, vendredi les populations à ''la sérénité et au respect strict des mesures d’hygiène'' après la confirmation du premier cas d'Ebola au Sénégal.

Un jeune guinéen infecté du virus Ebola est mis en quarantaine à l’Hôpital de Fann, à Dakar, a annoncé vendredi, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck au cours d’une conférence de presse.


''Nous appelons les Sénégalais au calme et les invitons à continuer de se prémunir des règles d’hygiène indiquées par les services sanitaires. Il faut se laver les mains avec l’eau et du savon'' a-t-elle dit face aux journaliste.
Faisant la genèse de ce premier cas, Mme Seck a expliqué que le mercredi 27 août, les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale ''ont reçu des équipes de surveillance épidémiologique opérant en République de Guinée, une information faisant état de la disparition depuis trois semaines d’un cas contact des personnes infectées par le virus Ebola, qui serait rendu au Sénégal''.

''Sur la base de cette information, des investigations ont été menées conformément aux procédures déjà établies'', a ajouté Awa Marie Coll Seck, soulignant que le cas ''a été localisé au niveau de la Clinique des Maladies infectieuses du Centre hospitalier de Fann.’’

''Il s’agit d’un jeune guinéen étudiant dans une Université de Conakry qui s’est présenté en consultation le mardi 26 août 2014 à l’hôpital (de Fann), dans un tableau infectieux, sans hémorragie, en dissimulant l’information selon laquelle il a eu des contacts, en Guinée avec des proches victimes de la maladie'', a poursuivi le ministre.

''La personne a été aussitôt mise en quarantaine et bénéficie d’une prise en charge appropriée’’, a expliqué le ministre de la Santé précisant que des prélèvements ''ont été faits aux fins d’analyses de détection du virus Ebola''.

''Les résultats des tests effectués par l'Institut Pasteur de Dakar sont avérés positif'', selon Awa Marie Coll Seck, soulignant qu'à ce jour, ''l’état de santé du patient est satisfait''.

Elle a assuré que le dispositif de surveillance de riposte à la fièvre hémorragique à virus Ebola, déjà mis en place ''a été renforcé'' et que tous les moyens ''sont mis en œuvre pour éviter la dissémination de la maladie à partir de ce cas importé.’’

Le ministre de la Santé a également ajouté que conformément sanitaire international, l'OMS ''a été informée et s'engage à apporter son soutien technique et financier'' au Sénégal.

Le Sénégal a décidé depuis le 21 août de fermer à nouveau ses frontières terrestres avec la Guinée, "compte tenu de l’évolution de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui pose un problème de santé publique de portée mondiale".

Cette mesure est étendue aux frontières aériennes et maritimes pour les aéronefs et navires en provenance de la République de Guinée, de la Sierra Léone et du Liberia.

L’épidémie d’Ebola s'est déclarée au début de l'année en Guinée, avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone, pays voisins, puis au Nigeria.

Dans son dernier bilan publié jeudi, l’OMS dénombre 1 552 morts pour 3 069 cas et signale que le nombre total de cas pourrait à terme dépasser 20 000.

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes, mais aussi par la consommation ou le contact avec des animaux infectés.

Il n'existe pas encore de traitement efficace, ni de vaccin contre cette maladie, même si un traitement expérimental a récemment sauvé deux Américains infectés par le virus.                              

Vendredi 29 Août 2014
Dakaractu




1.Posté par Jack le 29/08/2014 14:58
Voila le résultat et le refus de ne pas vouloir fermer la frontière. A Ce guinéen aussi est un assassin et il mériterait d'être enterré vivant.

2.Posté par oumar le 29/08/2014 19:36
moi suis dans l frontière de Kedougou l gouvernement na rien fait pour nous sauver trot tard suis a Kédougou salemata

3.Posté par SY le 30/08/2014 09:10
ce guinéen ne mérite pas l’hospitalité sénégalaise et il est grand temps que l'Etat prenne des mesures par rapport aux flux migratoires avec ou sans Ebola. Car Dakar est devenue depuis quelques années le centre d’accueil des agresseurs. des tueurs, des handicapées, des malades mentales.

4.Posté par liotier le 30/08/2014 19:53
publier au médiat pour montré a quel point le gouvernement n 'assume pas ses actes en vers la population et 'lautre qui dit resté calme pauvre ministre d la santé regarder la prolifération du virus avant de parler en l air nous on va dire ce qu il ce passe a Dakar le manque de vigilance du gouvernement

5.Posté par NGOR le 31/08/2014 11:16
Soigner et emprisonner ou retourner à la frontière. Il l'a fait exprès; il activement participé à l'enterrement d'une personne décédée par Ebola, il était répertorié comme contact potentiellement contaminé (confiné à domicile, suivi journalièrement pour être pris en charge des la plus petite alerte: ca il l'avait compris), il est instruit, il a caché des informations importantes qui auraient permis aux sénégalais, aux soignants de le prendre en charge de façon adaptée et avec plus de célérité et toutes les dispositions requises. Il a mis en danger toutes ses personnes. IL EN A PEUT ETRE CONTAMINE; NOUS NE POUVONS LE SAVOIR QUE DANS 3 SEMAINES. INCERTITUDE, INQUIETUDE POUR LES CONTACTS REPERTORIES ET IGNORANCE DU RISQUE ENCOURU PAR CEUX QUI NE SAVENT PAS QU'ILS ONT CROISE LA ROUTE DE CE CRIMINEL DANS LES CARS, DANS LES BOUTIQUES)
QUE LE TOUT PUISSANT NOUS PROTEGE DE CETTE RACE D'INGRATS
IL EST LACHE ET NE PEUT BENEFICIER D'AUCUNE FORME DE TOLERANCE.
IL A DROIT A DES SOINS ET APRES LES AUTORITES DOIVENT PRENDRE DES MESURES TRES RIGOUREUSES VIS A VIS DE CE GENRE DE PERSONNES HAUTEMENT EGOISTES.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016