Caroline Guèye- La petite fille du « Picasso africain », une étoile montante de la peinture


Caroline Guèye- La petite fille du « Picasso africain », une étoile montante de la peinture
Petite fille du défunt Djim Momar Guèye (ambassadeur du temps de Senghor) et de Paul Ayi, peintre-sculpteur de renommée internationale, auteur du drapeau de la nation togolaise, et considéré comme le Picasso africain, Caroline Guèye est restée sur les traces de ses illustres devanciers. L’art qui a façonné fondamentalement sa vie, l’a tout naturellement entraînée vers les pinceaux. Impressionnante dessinatrice lorsqu’elle était enfant, celle qui émerveille le monde de la peinture, laisse jaillir dans ses productions une aisance certaine dans le travail.
 
Ses études qui l’ont certes amenée à devenir aujourd’hui, ingénieur en physique de l'atmosphère et diplômée en mandarin, n’ont cependant jamais pu l’obliger à lâcher son crayon. Bien au contraire! Partout où elle a étudié, Lyon (France), la Nouvelle-Orléans (USA) ou encore Taiyuan (Chine), Caroline a systématiquement fréquenté des ateliers de peinture et de dessin et son intérieur est très vite devenu un lieu de travail où elle pouvait approfondir sa technique.
Aux Etats-Unis, les deux galeries New-Yorkaises “La maison d’Art” et “Whynot” ont ouvert ses portes à ses toiles. Tout comme au Burundi, où elle a profité d'un son séjour de six mois pour exposer au "Roca Golf Hôtel" de Bujumbura.
Caroline est de retour au Sénégal...
 
Jeudi 23 Avril 2015
Dakaractu




1.Posté par Alain Goetghebuer le 23/04/2015 10:14
Chapeau pour le travail de Caroline.
Manifestement ses illustres ancêtres doivent l'insprirer profondément.
Longue vie à ses oeuvres.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016