Candidature unique de Benno à la Présidentielle de 2012: «Tanor et Niasse ont font leur temps, il faut un homme nouveau», selon Moustapha Cissé Lô


Candidature unique de Benno à la Présidentielle de 2012: «Tanor et Niasse ont font leur temps, il faut un homme nouveau», selon Moustapha Cissé Lô
DAKARACTU.COM - Si cela ne dépendait que de Moustapha Cissé Lô, les discussions en cours au sein de Benno Siggil Senegaal pour trouver un consensus autour de la candidature de Moustapha Niasse ou celle d’Ousmane Tanor Dieng, seraient arrêtées net. Et pour cause, ni Niasse ni Tanor ne devrait porter la candidature de Benno. Parce qu’explique-t-il, ils ont déjà fait leur temps et devraient par conséquent laisser la place à un homme nouveau. «S’il y a un choix à faire, ce ne sera pas celui de Tanor, ni de Niasse car ils ont fait leur temps. Il nous faut des hommes nouveaux», insiste-t-il, non sans s’interroger sur la pertinence et l’origine des règles édictées dans la dite coalition. "Comment peut-on fixer les règles sur les trois personnes que sont Tanor, Niasse et Bathily ?", questionne-t-il, avant d’indiquer qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une candidature de partage du «gâteau ». Clamant que l’APR est et restera dans Bennoo, Moustapha Cissé Lô laisse entendre que Macky Sall sera candidat et prône par la même occasion une candidature plurielle.
Mercredi 2 Novembre 2011




1.Posté par kheuch le 02/11/2011 17:52
et qui est nouveau ? MAKY?

2.Posté par kheuch le 02/11/2011 18:05
Si nous cherchons un homme nouveau il nous sera tres difficile de le trouver actuellement.Peut etre AMSATOU,DERNEVILLE,MANSOUR NDIAYE ET AUTRES MAIS PAS A L'APR OU REWMI OU PDS,PS AFP ECT.IL PEUT Y EN AVOIR A BENNO EN DANEHORS DES POLITIQUE'DE MEME A L'APR OU REWMI MAIS PAS AVEC LES LEADERS ACTUEL,ILS ONT ETAIENT A DES POSTES TRES TRES AVANCE DANS LE PRECEDENT REGIME ET PLUS GRAVE DANS LA PRECEDENTE REGIME QUI FINI SOUS NOS YEUX .Y A PAS PLUS FRAICHE QUE CE QUI SE PASSENT SOUS NOS YEUX QUE CERTAINS SONT ENCORE COMPTABLE DE BEAUCOUP DE MALAGRESSES DU BATEAUX LE JOOLA EN PASSANT PAR LA LOI EZZAN,TALLA SYLLA,TAIWANITION LES ELECTION TRUCQUEES DE 2007 ET LE BOYCOTT REUSSI PAR L'OPPOSITION LORS DES LEGISLATIVE ETC.

3.Posté par kheuch le 02/11/2011 18:05
Le pays va très mal ; les sénégalais sont désemparés et souhaitent, dans une très large majorité, une fin de la douloureuse parenthèse libérale qui nous a fait voir de toutes les couleurs – fourberies je voulais dire ! L’espoir est permis, car, à l’heure actuelle, si on analyse très bien la situation politique du pays, on s’aperçoit que le PDS est très moribond ; il n’a jamais été aussi divisé et aussi léthargique ; la ‘’génération du concret’’ a implosé ; et la validité de la candidature du Président est sérieusement incertaine ; sans compter la très forte présomption d’inaptitude liée à son âge plus qu’avancé ; ainsi, tous les signes annonçant la fin d’un règne sont là. Au vu de tout cela, l’opposition n’a jamais été aussi près de voir se réaliser son rêve de bouter le pouvoir libéral en place ; il urge donc de trouver un consensus sur le candidat de l’unité, pour éviter une guerre de leadership, qui risquerait d’annihiler les espoirs de tous ceux qui souhaitent le changement – le ‘’Soppi du soppi’’. C’est regrettable que les membres les plus représentatifs de la société civile ne se soient pas engagés davantage, en rallier la formation la plus crédible, pour faciliter l’émergence d’un candidat unique de l’opposition qui se présentera sur la base d’un programme consensuel, prenant donc en compte les préoccupations des uns et des autres - et donc des conclusions des assises nationales. Dans cette perspective, je persiste à croire que le socialiste Ousmane Tanor DIENG a le meilleur profil ; il faut reconnaître qu’il a eu le mérite de rebondir après la terrible déroute de 2000, alors que la presque totalité des politologues prédisaient la mort du parti socialiste ; actuellement, il semble avoir tiré toutes les leçons de leur mauvaise gestion des affaires qui leur a fait perdre le pouvoir. De plus, malgré les défections, le parti socialiste est resté la formation politique qui a les fondations les plus solides.

4.Posté par kheuch le 02/11/2011 18:06

suite!!!!
Par contre, en dépit de leur patriotisme incontestable, toutes les autres personnalités de l’opposition, traînent des casseroles ; en effet ils ont une responsabilité certaine, à des degrés divers, tant dans l’avènement de l’Alternance que dans son bilan. Et à vrai dire, les formations politiques qu’ils dirigent ne sont pas suffisamment structurées et implantées dans les masses ; elles ne tiennent que par le charisme de leurs chefs ; aucune d’elles ne peut sortir une dizaine de ministrables – tel fut le cas du PDS, lors de l’Alternance ; ce qui nous a coûté beaucoup d’errements, d’improvisations, de reniements, d’interminables remaniements et réaménagements ministériels. Et véritablement le seul fait de quitter l’attelage gouvernemental et de rallier l’opposition constitue un mea-culpa et donc une reconnaissance implicite de la légitimité de Tanor - le socialiste, comme le leader de l’opposition. Héritier de SENGHOR et de DIOUF, il a acquis une solide expérience d’homme d’Etat ; en plus de cet avantage certain, il a un âge idéal pour pouvoir, en un mandat, rebâtir la République, redresser la situation, avec la collaboration de tous les patriotes, toutes obédiences confondues – et de réaliser ainsi la réconciliation nationale, sans laquelle point de salut ; oui, pour les croyants que nous sommes, c’est de l’union des cœurs que jaillit toujours la miséricorde divine.
Certes, c’est Tanor qui est le candidat idéal ; mais c’est NIASSE seul qui peut le confirmer, en désistant ; s’il le faisait, il en serait grandi et le Sénégal lui en sera reconnaissant ; oui, il faut parfois savoir ‘’perdre pour gagner’’ ! L’urgence de la situation et l’importance des enjeux n’en valent-elles pas le sacrifice ?
Certes, on peut reprocher beaucoup de choses au parti socialiste, mais le fait d’avoir perdu très dignement et de s’opposer ensuite de façon très républicaine, préjuge d’une nouvelle prise de conscience et devrait leur donner un droit à l’absolution. Et en vérité, d’une croissance négative, les socialistes avaient, à force d’ajustements et de réajustements structurels, fini par assainir notre économie au plan macroéconomique ; d’importants projets étaient ficelés et avaient déjà trouvé un financement ; le trésor publique disposait de liquidités suffisantes et le pays d’une grande crédibilité au niveau des institutions financières internationales. Tel était l’état des lieux au moment de l’Alternance ; incontestablement, on était sur une pente ascendante, une trajectoire de développement harmonieux et donc d’émergence ; malheureusement l’Alternance est venue tout rompre, tout dérégler et tout déstructurer ; presque tout est géré de façon informelle. Incontestablement, les libéraux ont apporté un remède pire que le mal ! Il faut très sérieusement relativiser le bilan de l’Alternance, car les contextes ne sont pas identiques ; les socialistes étaient sous ajustement structurel (austérité imposée par le Fond monétaire International), alors que les libéraux avaient hérité d’une situation macroéconomique complètement assainie.
Certes l’espoir d’une délivrance est permis, mais avec ce régime, manœuvrant et rusant perpétuellement, il faut savoir se préparer à toutes les éventualités et concocter des plans alternatifs, en conséquence. C’est dire qu’on ne répétera jamais assez l’impérieuse nécessité d’un consensus sur une candidature unique de l’opposition - une exigence vitale !!!

5.Posté par enazizka le 02/11/2011 18:42
il a raison à wade lis lui disent qu'il faut savoir partir à eux aussi il faut savoir quand il ne faut plus se présenter.oui Macky fait parti de ses hommes nouveaux dont parle cissé lo mais y'a aussi aissata tall sall khalifa sall idrissa seck malick gakou
ils faut qu'ils se sacrifient pour l’intérêt général ainsi nous saurons au moins qu'ils aiment leur pays mais pas leur intérêt ils ne peuvent pas gagner wade c'est très clair le peuple ne ne peut pas avoir confiance à ses gens là

6.Posté par Cheikh Saliou Moussa Faye le 02/11/2011 20:45
DU SANG NEUF POUR LE SENEGAL..IBRAHIMA FALL LA SOLUTION



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016