Candidature pour 2012 : Le M23 détourne l'ultimatum de la Tabaski


Candidature pour 2012 : Le M23 détourne l'ultimatum de la Tabaski
Le chef de l’Etat doit saisir l’occasion du jour de la Tabaski pour annoncer le retrait de sa candidature à la présidentielle.Ce sont là les propos du porte-parole du M23 qui précise qu’il ne s’agit pas d’un ultimatum, mais d’une alerte, car, estime-t-il, passé ce délai, la situation sera difficile à gérer. Surtout que Wade a en face de lui 200 organisations qui disent ‘non’ à sa candidature jugée ‘anticonstitutionnelle’.

Le 23 septembre dernier le 23 fixait au chef de l’Etat Me Wade de saisir l’occasion de la Tabaski pour annoncer le retrait de sa candidature ‘anticonstitutionnelle’ à la présidentielle de 2012. Si Me Wade a effectivement saisi l’occasion pour, comme d’habitude, accorder sa grâce à 420 détenus, il n’en sera rien pour ce qui est de ‘l’ultimatum’ du M23. En fait d’ultimatum, le porte-parole du M23 que nous avons interpellé hier par téléphone, précise qu’il n’en est pas un. ‘Ce n’est pas un ultimatum, mais une alerte’, clarifie d’emblée le porte-parole du M32. ‘Nous avions dit que Me Wade doit saisir l’opportunité de la Tabaski, ce grand jour de pardon pour envoyer un message fort aux Sénégalais en annonçant le retrait de sa candidature anticonstitutionnelle à la présidentielle de 2012’, explique Alioune Tine. Le président de la Rencontre africaine des droits de l’Homme (Raddho) d’ajouter que ‘si nous avons tenu à tirer ainsi la sonnette d’alarme, c’est qu’il est évident que passé la Tabaski, la situation sera difficile à gérer. Plus on s’approchera des élections, plus on ira vers des tensions. Donc quand on est dans une période où la candidature du chef de l’Etat est anticonstitutionnelle et que la suspicion de la neutralité du Conseil constitutionnel est en cause, ce sont là des facteurs aggravants qu’il ne faut jamais négliger’.
Le porte-parole du M23 de faire remarquer que leur alerte doit être prise ‘très au sérieux car le M23 regroupe 200 organisations politiques, religieuses et de la société civile qui sont déterminées à lutter contre cette candidature. Donc ignorer leur alerte, c’est courir vers le chaos. Et le Président peut éviter ce péril au Sénégal qui est le dernier verrou de l’Afrique de l’Ouest’.

Alioune Tine de souligner par ailleurs que ‘nous sommes dans le cadre de l’épuisement d’un système’. ‘Ce débat fondamental parce que préoccupant toute une nation est aujourd’hui plombé du fait de l’entêtement du chef de l’Etat à vouloir faire fi de tout ce qu’on lui dit sur l’inconstitutionnalité de sa candidature. A cela s’ajoute aujourd’hui le blocage constaté dans le choix d’un candidat de l’unité au sein de l’opposition regroupée autour de Bennoo Siggil Senegaal’. Ce qui fait dire à président de la Raddho que ‘le tableau est donc très sombre sur la situation du Sénégal’. Puis sur un ton prévenant, Alioune Tine ajoute : ‘Nous devons négocier un tournant historique. Il faut que tout un chacun jour son rôle. Que ce soit la clase politique, les chefs religieux, la société civile etc. Mais il appartient au Président Wade de prendre ses responsabilités pour qu’on sorte de cette situation de façon pacifique pour assurer la continuité des Institutions au Sénégal’. Et comme pour montrer à Me Wade la voie à suivre en ce jour de pardon, le porte-parole du M23 dit souhaiter ‘bonne fête de Tabaski à tous. Et j’en profite pour pardonner à tous ceux qui m’ont offensé. De la même manière, je demande pardon à tous ceux que j’ai offensés’.

Georges Nesta DIOP

( Walf )
Samedi 5 Novembre 2011




1.Posté par Citoyen Africain d''''''''origine sénégalaise le 05/11/2011 12:34
En ce qui concerne le soit disant M23, c'est bien dommage que beaucoup de jeunes sénégalais si courageux et si instruits continuent se faire diriger et berner par des renards de la politique.

Les manifestations qui s’étaient produites en cette date n'était rien d'autre que l'expression du POUVOIR POPULAIRE.

C'est un phénomène social "normal" puisque le corps social réagit face à une atteinte répétée. Ce que les politiciens de bas étage n'ont pas encore compris c'est que le M23 dont il font leur boulier politique est un mouvement sans tête qui n'aura de repos que là où son corps sentira la fraicheur de l'ombre d'un bon samaritain.

Je veux juste dire que s'ils comptent sur le M23 pour remporter des élections ou faire reculer le pouvoir c'est raté d'avance.

Pour combattre un Pouvoir politique qui s'est emparé de la Puissance étatique il faut beaucoup plus que cela. Il faut une plus grande force que nous ne pouvons trouver que dans notre intérieur. il faut la force de notre intelligence pour combattre ce système.

Aussi j'aimerai bien que l'on me dise qui a élu Mr Tine Alioune porte parole du M23. Quant à lui je pense qu'il est temps qu'il subisse le même sort qu'il souhaite au pouvoir de Wade à savoir céder sa place.

La RADDHO n'est pas une arme politique et c'est une organisation qui ne lui appartient pas. Engager une telle organisation dans une bataille politique est assimilable d'un détournement d'objectif et de pouvoir qui est passible au moins de la sanction de destitution. Mr Tine doit si la RADDHO est une organisation libre autonome et démocratique, être tout simplement destitué de la présidence de cette organisation.


Mr Tine n'est nullement reconnu comme porte parole de quoi que ce soit si ce n'est de cette organisation qu'il tient dans sa poche depuis sa création. Lui aussi fait parti de ce genre de Président légendaire qui sont au pouvoir de leur organisation depuis des décennies.

nous croirons à son engagement politique que le jour où il accepterai de dire qu'il cède la place à un autre pour diriger la RADDHO.



2.Posté par MASTA2 le 05/11/2011 12:42
Benno deçoit tout le monde, il faut voter Wade c'est mieux, je le dis car je suis stupéfait. Encore une fois Tanor et Niass prouvent qu'ils ne sont pas là pour l’intérêt supérieur de la nation, mais pour leurs intérêts personnels et partisans. Donc je demande à tous de tourner le dos à ces vieux, et de trouver une alternative.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016