Campagne pour les législatives : Dagana a basculé dans le camp présidentiel !


La tête de file de Benno Bokk Yakaar, Mahamed Boun Abdallah Dionne, en est convaincu. La forte mobilisation ayant accueilli sa caravane, ce mardi 11 juillet 2017, conforte sa conviction. La route nationale, noire de monde, a vibré pour le marron-beige. Et  ce qui devait être un simple arrêt en cours de route est très vite devenu un meeting. Les populations, sorties en masse, ont ainsi imposé leur volonté au Premier ministre. Au grand bonheur de celui-ci. Dionne, ragaillardi par le soutien populaire, enfile admirablement son costard de tête de file. Il devient très en verve, agréable à écouter, effectue avec justesse et précision le listing de quelques réalisations de son gouvernement, mais surtout, il cogne l’opposition là où ça fait le plus mal.
Sa cible reste naturellement le Pape du Sopi, Abdoulaye Wade et son adjoint, Omar Sarr. De façon ironique, il invite l’actuel numéro 2 du Parti démocratique sénégalais (Pds) à rejoindre les rangs de Benno. Car, martèle le Premier ministre, «la malédiction du poste (numéro 2) s’abattra inévitablement sur lui (Omar Sarr) s’il reste encore sous les ordres de Wade. «Omar Sarr, c’est mon grand frère. On a partagé beaucoup de choses quand on était étudiants en France. Il doit rentrer dans Bby. Sinon il subira les foudres de son mentor dés le 31 juillet 2017, lendemain des législatives. Car, le parti dans lequel il milite est l’héritage du fils biologique ».  Puis le PM d’enfoncer le clou «Omar Sarr, c’est mon grand frère, encore une fois. Vous l’aviez laminé lors du dernier référendum. Battez-le à nouveau, mais pas aussi durement»
Mahammed Dionne annonce, par ailleurs, que le Président Macky Sall, après avoir consacré ses cinq premières années aux investissements lourds (PUDC, routes, autoroutes…) a décidé de s’orienter désormais vers plus de social. Le budget 2018 servira en grande partie à financer les femmes et les jeunes. Il ajoute que la transparence, la bonne gouvernance et la gestion sobre et vertueuse, dans lesquelles s’est inscrit Macky Sall depuis son avènement en 2012, ont aujourd’hui permis de rouvrir des établissements qui avaient mis la clé sous le paillasson. «On peut en citer la Sonaco les Ics. Il a également promis que la Socas sera remise en service».
On croyait avoir vu le clou avec les mobilisations exceptionnelles de Richard Toll et Dagana mais Podor a su véritablement se singulariser avec des populations et responsables politiques qui ont sorti le grand jeu pour accueillir leur tête de liste nationale.
Dévoués mais aussi surexcités  les militants ont pris d’assaut les travées du stade municipal. Ils ont réservé un accueil triomphal à leur tête de liste qui s’en est réjouit à juste titre. Et Dionne, conscient de l’importance de ces joutes pour le régime, les a exhortés à retirer leurs cartes d’électeurs pour, au soir du 30 juillet prochain, donner une majorité écrasante au chef de l’Etat, Macky Sall et à
Benno Bokk Yakaar.


unnamed (57) unnamed (56) unnamed (55) unnamed (54) unnamed (53) unnamed (52) unnamed (51) unnamed (50) unnamed (49) unnamed (48) unnamed (47) unnamed (46) unnamed (45) unnamed (44) unnamed (43) unnamed (42) unnamed (41) unnamed (40) unnamed (39) unnamed (38) unnamed (37) unnamed (36) unnamed (35) unnamed (34) unnamed (33) unnamed (32) unnamed (31) unnamed (31) unnamed (30) unnamed (29) unnamed (28) unnamed (27) unnamed (26) unnamed (25) unnamed (24) unnamed (23) unnamed (22) unnamed (21) unnamed (19) unnamed (18) unnamed (17) unnamed (16) unnamed (15) unnamed (14) unnamed (13) unnamed (12) unnamed (11) unnamed (10) unnamed (9) unnamed (8) unnamed (7) unnamed (6) unnamed (5) unnamed (4) unnamed (2) unnamed (1)
Mercredi 12 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :