CRYPTE DE COMMUNICATION DU PRESIDENT MACKY SALL

Avant l’accession au pouvoir le président Macky Sall a beaucoup investi dans la communication en utilisant des supports médias et hors médias. Après une année d’exercice force est de constater aujourd’hui que l’Etat n’arrive pas à atteindre sa cible en termes d’informations et répondre aux attentes des populations. Une question se pose : Comment la communication de l’Etat est-elle gérée ?


CRYPTE DE COMMUNICATION DU PRESIDENT MACKY SALL
Depuis l’indépendance du Sénégal, du Président Léopold Sédar Senghor jusqu’au Président Macky Sall les différents Gouvernement pour assurer la visibilité des actions de l’Etat, ont toujours emprunté le même canevas en nommant un Ministère chargé de la Communication et une équipe de communication rattachée à la présidence. Depuis lors, le peuple sénégalais n’a jamais cessé de dire que l’information ne passe ou qu’il n’est pas bien informé des actes posés par l’Etat. Pourquoi ? Parce que les ressources humaines employées pour la communication gouvernementale ont toujours été des journalistes. Ne devrait-on pas changer de démarche ou de méthode ? Au lieu de confier cette communication gouvernementale à des journalistes qui ont toujours accompagné le Gouvernement dans ses actions, peut être y a-t-il nécessité à défaut d’une équipe de Marketeur communicateur seule mettre en place un pool mixte Marketeur communicateur/ journaliste.
Car :
- Le journaliste est spécialisé dans le traitement et la diffusion de l’information
- le Marketeur communicateur dans la conception et l’élaboration des stratégies de communication
Le journaliste ne crée pas l’information, il relate les faits et tente de suivre les différentes étapes s’il s’agit de projets ou d’une affirmation soutenue à travers les supports courants tels que les médias.
Le Marketeur communicateur gère la stratégie avant même qu’elle ne soit dévoilée au grand public et met en œuvre tout le processus de communication jusqu’à la cible finale.
Vu la faiblesse de communication de la présidence, des Ministères et les démembrements de l’Etat, une autre démarche dans la communication n’est elle pas possible : s’inspirer de la communication des entreprises.
Si l’on considère aujourd’hui l’Etat comme une entreprise privée, la communication pourrait elle correspondre aux mêmes supports de communications utilisées par cette dernière ? Des entreprises de la place communiquent sur leurs produits ou services et beaucoup d’entre- elles gagnent en notoriété chaque jour et la cible réagit à ses offres et maitrisent l’information. Par conséquent l’Etat devrait s’inspirer de ce modèle pour accroitre son positionnement et développer sa notoriété. Ce travail de fond nécessite la touche d’un expert en stratégie de communication très différend du métier de journaliste.
Le Président Macky Sall a un triple objectif dans sa communication gouvernementale : d’abord de faire connaitre ses actions ensuite de les faire aimer à la population cible et enfin de susciter l’esprit d’adhésion aux projets proposés.
Aissatou Dieye, membre de la COJER, responsable de l'APR
Dimanche 14 Avril 2013
Dakaractu




1.Posté par Diaw le 14/04/2013 16:21
Quelle vacuité . Pour un cadre c'est vraiment nul.meme pas digne d'un étudiant de première année

2.Posté par capsiii le 14/04/2013 16:36
Aïssatou Dièye excusez moi d'avoir eu des "aà proiri" sur vous! Vu que mon taf ne me permet pas de lire tous les articles: je lis le titre, regarde la photo d'illustration et regarde aprés la manière de se présenter en fin d'article. Si je n'accroche pas je ne continue pas à lire par contre si j'accroche je survole l'article en regardant les points clés: phrase d'introduction, grande ligne de chaque chapitre et la chute. J'ai failli ne pas vous lire car dés que j'ai vu une fille avec un greffage sur la tête, habillée en rouge (comme pour les assises!!!) et signant "responsable politique" j'ai pensé une c.....de plus. Par hasard mes yeux ont rencontré le terme communicateur et j'ai lu cette ligne. Je vous avoue que j'ai été séduit par le raisonnement. Vous avez raison et Macky devrait vous lire. Le blems de nos politiques est de croire qu'un journaliste est un communicant: cela n'a rien à voir! Latif coulibaly est un excellent journaliste mais un piètre communicant (il n'y a qu'à l'écouter parler pour voir qu'il ne transmet pas bien un message oral). Idem pour les Abel Thiam. Un bon communicant n'est JAMAIS un journaliste. Un journaliste il doit se limiter à être un attaché de presse quand il travaille pour un politique (huiler les rapport avec la presse). Karim wade a fait la même erreur avec les Cheikh Diallo: ces mecs sont dee journalistes, leur confier un travail de communication c'est comme confier à un maçon les plans d'architecture d'une maison: c'est le boulot d'un architecte pas d'un maçon bien que ce soit le maçon qui construise in fine. Séguéla qui est l'un des meilleurs communicants francophones ne sait pas où se trouvent les rédactions des différents journaux francophones du monde. Arrêtez de prendre les journalistes et d'en faire des conseillers en com' si vous voulez faire passer un message politique. Bravo à vous Aîssatou.

3.Posté par diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiottttttttttttttttt le 14/04/2013 17:16
La communication politique on l'apprend c'est pas du journalisme ni du marketing je ne sais pas kw

4.Posté par tttt le 14/04/2013 17:32
y a 3 concepteurs senegalais dans ce monde, une femme et deux hommes et tous les 3 vivent à l'etranger

5.Posté par XARAGNE le 14/04/2013 19:53
Les journalistes sont nuls en com

La com institutionnelle ce n'est pas l'affaire de journalistes com abou abel ou latif coulibaly

la com institutionnelle on l'apprend on la pratique

C'est vraiment différent du journalisme

vous avez raison les sénégalais n'aiment pas abou abel thiam, il est soof dégoutant, sa tronche ne passe

il faut des hommes neufs, integres, avec avec un savoir faire pointu en com pr gerer la com de l'Etat

6.Posté par mew le 15/04/2013 05:39
Sa conclusion est trop brusque. Une partie ou presque tout le texte fut copie-coller. Lorsqu'il s'est agi de développer, d'en aboutir à des conclusions avenant, elle a tout mis dans une très longue phrase. Je sais pas comment elle peut convaincre. Merci d'avoir essayé mais forme-toi, d'abord. Encore! Et encore!

7.Posté par ibrahimistique le 19/04/2013 10:36
La communication politique ne peut être semblable à celle du journalisme ni du marketing, elle est spécifique.
C’est peut être ce que disait joseph-Goebbels : « Quand les hommes politiques parlent, ce n'est pas pour dire quelque chose, mais pour produire un effet".
De ce fait Pour une bonne communication, je suppose qu’il ne faudrait pas par ailleurs ne pas oublier le spécialiste de traitement de l’information et de la documentation dans un processus de communication normal. Donc pour mieux professionnaliser, il est plus optimum de prôner la mise en place d’un pool mixte composé de Documentaliste /Journaliste/(Marketeur)/ et autres
Ce pool sera chargé de faire traitement de l’information, et de la documentation étatique car le gouvernement s’appuie sur des documents à l’image des textes qui composent notre législation pour communiquer. Avant parler de la communication gouvernementale, on devrait d’abord songer à parler de l’information gouvernementale. Laquelle information gouvernementale fait appel documentaliste.

Le rôle du documentaliste consiste à rechercher et sélectionner l’information utile, et on peut exercer ce métier sans la diffusion de l’information qu’est la communication. Un documentaliste développe par ailleurs un grand sens de l’analyse et de la synthèse. Rigueur, organisation et compétences rédactionnelles restent également indispensables au traitement de l’information. Enfin, le goût des relations humaines et de la pédagogie s’avère indispensable pour répondre aux demandes d’un public hétérogène comme homogène.

8.Posté par papa le 19/04/2013 14:27
etat a faillit car si on na un président nul fonçément tt ses coloborateurs sont nuls



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015