CRISE A L’HOPITAL MATLABOUL FAWZAINI DE TOUBA :Le directeur accepte de négocier


CRISE A L’HOPITAL MATLABOUL FAWZAINI DE TOUBA :Le directeur accepte de négocier
DAKARACTU.COM - Après le pluie, le beau temps ! Et pour une fois, le directeur de l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba, selon le Président du Conseil d’administration, s’est décidé à négocier avec les médecins qui demandaient, jusque-là, son départ.
En fait, l’intersyndicale Sutsas-Sames avait mis un terme, dans la matinée du mardi, à toute activité au sein de l’hôpital. Les blouses blanches s’étant résolues à paralyser la structure, histoire de dénoncer la gestion de Seydina Ababacar Diouf, qu’elles qualifient d’«abusive » et de « dictatoriale » . A en croire le porte-parole du jour, le directeur a supprimé des services pour sanctionner certains de leurs collègues, pris des décisions administratives pour promouvoir des agents de l’hôpital à des postes immérités, refusé de leur accorder un régime indemnitaire à hauteur de leur grade et de leurs prestations, rien que pour les pénaliser.
Déterminés à se battre, les médecins ont ainsi écourté la réunion du Conseil d’administration qui se tenait dans la salle de conférence de la structure hospitalière.

Une paix des braves sous condition
A la demande du Président du Conseil d’administration, les médecins ont finalement repris le travail aux environs de 13 heures. En effet, devant les grévistes, Amadou Fall Naydé s’est engagé à solutionner l’ensemble des doléances inscrites sur la plateforme revendicative des médecins.
Interpellé, il nous confiera que sa volonté est de faire revenir le calme dans la structure sanitaire. « Je suis venu ici en stabilisateur, et je tiens à signaler que ma position est à équidistance des parties protagonistes. Ma tâche ne sera point difficile, par la grâce de Dieu, dans la mesure où le directeur m’a assuré de sa volonté de négocier et de trouver remède aux blocages. C’est lui-même qui vient de me le dire. Par conséquent je suis heureux de voir les médecins accepter ma demande en reprenant le travail».
L’intersyndicale a toutefois tenu à signaler que son accord est sous condition : « si les promesses du Pca ne sont pas tenues, nous reprendrons la grève... »
Mercredi 21 Août 2013
MOUSTAPHA MBAYE




1.Posté par Mbackémbackés le 21/08/2013 13:27
Comment comprendre que Macky degomme le direceteur et le khalife lui dit de ne pas quitter. Quelle insulte à notre PR. Ces mourides notamment petits fils là ils vont gâché le pays! Ils courent que derrière l'argent les femmes, l'argent facile. Leur quotidien: trafic d'influence, concussion, recel, intimidation, vol, mensonge tous les maux que notre société vit actuellement.
Quand j’étais jeune, tu détournais de l'argent, tu donner une partie à Touba, tu sera jamais jugé et condamné. C'est cela qui est ancré dans la tête de bcp de sénégalaise; cette impunité. Permis de conduire acheté grâce à l,aide de nos marabouts de touba ou tiwawone....

Il nous faut un président fort de caractere et responsable pour casser ces sectes.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016