CPJE NAAY LEER : Diop Sy lance les «ambassadeurs du OUI»

A l’approche du référendum, chaque pan de la classe politique lance sa stratégie pour convaincre la population. C’est au tour de la Convergence Patriotique pour la Justice et l’Equité (CPJE Nay Leer), de Demba Diop dit Diop Sy, de lancer les «Ambassadeurs du OUI». Il a étalé sa stratégie de campagne, hier, à Dakar, lors d’une conférence de presse.


CPJE NAAY LEER : Diop Sy lance les «ambassadeurs du OUI»
« Les membres d CPJE décident de mettre en place à l'échelle nationale le réseau des Ambassadeurs du OUI et comptons sillonner le pays, région après région, département après département, arrondissement après arrondissement, commune après commune, village après village, pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité d’un ‘’OUI’’ massif au soir du 20 mars 2016», dévoile ainsi le Secrétaire général de Cpje Nay Leer, Demba Diop alias Diop Sy.
Il va plus loin en déclarant que cette structure est mise en place pour expliquer à l’ensemble de la population les différents points de la réforme du Président de République. Revenant sur l’option de l’opposition qui demande à Macky Sall de démissionner une fois le ‘’NON’’ acté, le député est catégorique.
«La démission du Président n’est pas à l’ordre du jour. Il avait donné sa parole pour 5 ans mais a juré pour 7 ans devant le Conseil constitutionnel. Il ne doit pas être au dessus de la loi», dit-il, avant d’accuser dans ce sens le Secrétaire général de Rewmi, Idrissa Seck, et le Parti Démocratique Sénégalais (PDS).  Selon lui, l’appel à la concertation ne les arrange pas. 
Ainsi, le député refuse catégoriquement l’objet de renvoi du référendum. «On n’est pas d’accord, le Président doit maintenir sa position pour des raisons diverses. Ils (les opposants) n’ont pas ni la force ni la possibilité de mobiliser des personnes», peste Diop Sy.
«Les membres de la Convergence Patriotique pour la Justice et l’Equité soutiennent sans réserve le choix de son Excellence, le Président de la République, de suivre l’avis du Conseil constitutionnel sur la non rétroactivité de la réduction du mandat en cours et le projet de référendum qu’il a décidé de soumettre à la sanction du peuple le 20 mars.»
Pour eux, cette réforme est le fruit d’un long travail de la Commission Nationale de Réforme des Institutions (CNRI) et vise à renforcer, inéluctablement, l’Etat de droit au Sénégal.
Samedi 27 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Sonia Ndiaye le 27/02/2016 11:37
BON WEEK END A TOUS
Nous vous proposons nos programmes variés:
Massage doux sensuel
Massage tonifiant relaxant
Massage senegalais "DOUCEUR ET SENSATIONS ou americain
Massage californien d'une extrême douceur rehaussé de passages avec nos mains douces matière soyeuse inimitable propice à la rêverie et menant à une relaxation profonde) . Et aussi ses programmes traditionnels, Californien, Suédois ou Lomi Lomi sans oublier les surprises a decouvrir a l institut alors rejoingnez nous aux 77 561 71 49 /70 590 49 46 ou 76 739 37 29

2.Posté par bathie massamba le 27/02/2016 13:11
QUE RESTE T-IL DES SOUTIENS DE MODOU DIAGNE FADA POUR SON GROUPE PARLEMENTAIRE ? YALLA DOU TARDÉ MOUK.



Dans la même rubrique :