CORRUPTION INTERNATIONALE : L’homme d’affaires gabonais Samuel Mebiame arrêté par le FBI


CORRUPTION INTERNATIONALE : L’homme d’affaires gabonais Samuel Mebiame arrêté par le FBI
C’est une vieille affaire d’allégation de corruption datant de 2010 au plus fort de la campagne présidentielle en Guinée qui a vu la victoire du candidat Alpha Condé dans des conditions contestées par le perdant, Cellou Dalein Diallo, qui refait surface devant les tribunaux américains. L’homme d’affaires gabonais Samuel Mebiame a été arrêté le mardi 16 août dernier par le FBI dans le cadre d’une enquête d’allégations de corruption internationale qui aurait été faite par la firme Och-Ziff Capital Management qui brasse des milliards de dollars des fonds de pensions et d’investisseurs privés dans des contrats miniers en Afrique.
Selon la loi américaine – Foreign Corrupt Practive Act – il est interdit à toute entreprise américaine de payer des fonctionnaires étrangers pour obtenir des faveurs commerciales indues. Or, Samuel Mebiame, fils d’un ancien premier ministre gabonais est accusé par la police fédérale américaine d’avoir été un intermédiaire pour l’obtention de plusieurs contrats miniers en Afrique notamment au Tchad, au Niger et en Guinée. Dans le cas guinéen, Mebiame est soupçonné d’avoir été l’intermédiaire et le démarcheur de la fameuse firme Palladino, qui avait ‘’prêté’’ 25 millions de dollars au candidat Alpha Condé en échange de concessions minières futures.
Ebruité par le journal anglais The Financial Times, le ministre des finances de l’époque Kerfalla Yansané avait annoncé le remboursement du prêt à Palladino. En décembre 2012, Samuel Mebiame avait proféré des menaces de ‘’tout dévoiler’’ dans des enregistrements audio fait à son insu lors d’une conversation avec un ancien ministre guinéen des mines qui l’avait rencontré en Floride dans une résidence luxueuse. Mebiame disait notamment détenir des documents compromettants mettant la lumière sur la ‘’fraude électorale’’ orchestrée en Guinée 2010. Ces documents n’ont jamais été rendus publics et Mebiame s’est rétracté par la suite à travers son avocat. Le FBI et la SEC enquêtaient depuis plus de 5 ans sur Och-Ziff dans ces affaires de corruption présumée.
Dans sa déposition aux agents du FBI, Mebiame affirme avoir eu un ‘’accès spécial dans des opportunités minières en Guinée’’ grâce – selon lui – à des paiements qu’il a faits à des hauts fonctionnaires guinéens. L’agent du FBI dans son rapport d’enquête écrit que Mebiame a dit qu’en 2010 il a fourni une Mercedes Class S à ‘’un candidat pour un haut poste politique en Guinée qui sera élu par la suite’’. Ce candidat est surnommé ‘’Offficial #1’’ dans le rapport d’enquête. En plus, aux environs du 15 mars 2011, Mebiame arrangera un paiement de 440.000 dollars pour la location d’un avion privé pour Official #1. La firme Och-Ziff a déjà annoncé à ses actionnaires qu’elle est sous enquête criminelle et se prépare à ‘’un règlement à l’amiable’’ avec le FBI et la SEC pour une amende de 400 millions de dollars.
Jeudi 15 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :