CORRUPTION A L'IAAF : Sebastian Coe dans le collimateur du parquet financier parisien.


CORRUPTION A L'IAAF : Sebastian Coe dans le collimateur du parquet financier parisien.
L’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack, doit rire sous cape. Son fils, Papa Massata Diack, aussi. On se souvient qu’à la suite de l’inculpation de Lamine Diack, son successeur Sebastian Coe, avait fait une sortie pour l’enfoncer. D’ailleurs, dans une interview, Papa Massata Diack l’avait publiquement accusé d’être derrière les déboires de son pater, cloué en France depuis. Eh bien, Sebastian Coe est dans la tourmente et Libération peut d’ores et déjà révéler qu’il est placé dans le collimateur du parquet financier parisien.
Hier, la BBC a balancé des preuves (des mails) prouvant que Coe, malgré ce qu’il disait, était au courant de toute la corruption impliquant la Fédération russe, ses athlètes et des fonctionnaires de l’IAAF. Eh bien, sachez que ces mails ne sont que la face visible de l’iceberg puisque Coe et son adjoint, Nick Davies qui a été récemment suspendu de ses fonctions, sont complètement éclaboussés par des SMS. Et tout porte à croire que Papa Massata Diack a «aidé» nos confrères de la BBC qui l’ont interviewé il y a de cela quelques semaines à Dakar. Ce, pour la bonne et simple raison que certains de ses SMS ont été échangés entre Papa Massata Diack et Nick Davies.
Ces SMS indiquent clairement que Sebastian Coe a fermé les yeux sur certains dossiers de dopage en échange d’un vote lors de la succession de Lamine Diack. Dans tous les cas, ce dossier est tellement carabiné que Libération peut annoncer, ici, à Dakar, que Sebastian Coe va perdre son poste de patron de l’IAAF en plus d’être entendu par la Justice française qui le soupçonnait déjà de collusion avec l’équipementier Nike. A un de ses quatre !
Vendredi 17 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :