CORRUPTION À L'IAAF : L'étau se resserre autour de Papa Massata Diack


Les choses se corsent encore pour Massata Diack et par ricochet pour son père mis en cause dans une affaire de corruption en France. En effet, l’ancien sprinteur namibien Frankie Fredericks a été suspendu à titre provisoire par la Fédération internationale d’athlétisme au sein de laquelle il siégeait.
Dans un article paru le 4 mars, le quotidien français Le Monde avait avancé que Frankie Fredericks avait reçu un versement de 262 000 euros le jour de l’attribution des Jeux Olympiques à Rio, le 2 octobre 2009 à Copenhague. L’ancien sprinteur a assuré que ce versement avait été réalisé « pour services rendus entre 2007 et 2011», et que le paiement «n’a rien à voir avec les Jeux Olympiques ».
Or, ce versement provient de la société du fils de l’ancien président de l’IAAF Lamine Diack, Papa Massata Diack, qui est accusé d’avoir reçu 1,31 million d’euros de la part d’un homme d’affaires brésilien, Arthur Cesar de Menezes Soares Filho, trois jours avant le vote. Le dossier Fredericks est « maintenant entre les mains » de l’Unité d’intégrité de l’IAAF (AIU) chargée de mener l’enquête.
Mardi 18 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :