COOPERATION MILITAIRE : Des marins sénégalais au camp d’Us Army


Les dernières restrictions de certains déplacements aux militaires américains désireux de se rendre dans notre pays ne sont qu'une simple mesure de précaution du Pentagone. Car le Sénégal et les Etats-Unis poursuivent leur coopération active dans la lutte contre le crime international, le trafic de drogue et les potentielles sources de financement du terrorisme et du crime organisé en Afrique de l'Ouest et dans les pays du Golfe de Guinée.
Le service de presse des Marines américains a révélé ce lundi que dans le silence total, des fusiliers marins sénégalais ont complété, vendredi dernier, une formation d'un mois avec des instructeurs américains. Il s'agit de la dixième partie d'une série d'exercices visant à outiller les commandos marins sénégalais de différentes compétences inhérentes à des menaces liées au crime international et aux divers trafics illicites dans la sous-région.
Les exercices de formation antérieurs ayant porté sur des opérations à partir de petites embarcations pour mener des raids de plage, les U.S. Marines with Special-Purpose Marine Air-Ground Task Force Crisis Response-Africa se sont concentrés, cette fois, à doter leurs homologues du COFUMACO de compétences au sol. La formation d'un mois, qui a démarré à Toubacouta pour se terminer à Thiès, a ainsi mis l'accent sur les patrouilles, les opérations de reconnaissance, les raids, le tir au combat, entre autres exercices.
Selon le service de presse des Marines américains, le partenariat militaire va continuer entre les Marines américains et les COFUMACO du Sénégal pour protéger des vies tout en préservant l'économie du Sénégal, ainsi qu'en empêchant les groupes terroristes de financer leurs activités dans la sous-région par le trafic de cocaïne, d'héroïne, de médicaments contrefaits, d'êtres humains, d'armes de petit calibre, de diamants, d'ivoire et de cigarettes, entre autres.’’
Preuve que le Sénégal joue un rôle crucial dans ce sens, le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a lancé, jeudi dernier, le premier exercice combiné "Obangame/Saharan Express 2016", au large des côtes sénégalaises et tout au long du Golfe de Guinée. Il s'agit d'un exercice naval conçu pour améliorer la coopération régionale, la connaissance du domaine maritime, le partage d’informations et l’expertise d’interdiction tactique par les forces navales afin de contrer les activités illicites en mer.
Lors de cet exercice, les forces maritimes d'une trentaine de pays d’Europe et d’Afrique prennent part à un large éventail d'opérations navales en vue d'accroître les capacités des pays du Golfe de Guinée, de dissuader la piraterie, le trafic illicite et d'autres menaces maritimes. L'exercice en cours a lieu tout au long du Golfe de Guinée et aura des centres d'opérations maritimes terrestres à travers la région.
Enquete
 
Mardi 22 Mars 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :