CONTRIBUTION / Voter Bby : Une nécessité pour le Sénégal (Abdou Lahad Fall, Cojer nationale)


CONTRIBUTION / Voter Bby : Une nécessité pour le Sénégal  (Abdou Lahad Fall, Cojer nationale)
il est aujourd’hui crucial de voter pour la continuation de la mise en œuvre du plan Sénégal émergent. Et il faut être simplement dans le Parti de la logique, pour adhérer à cette idée, nul besoin d’être dans le BBY ou je ne sais quoi.
Nous avons tous une pensée affective pour le président Wade, mais créer une opposition parlementaire équilibrée, c'est voter pour la paralysie du pouvoir. C’est comme si Dieu punissait l’ensemble de l’humanité à cause de pécheurs impénitents d’un seul des multiples villages du monde. « Démouma kenn dou dém »
en outre nous ne luttons pas contre Wade mais nous luttons contre l’idée qui a produit Wade et cette idée c’est la personnalisation du pouvoir comme si le pouvoir était un objet personnel qu’il fallut transmettre par héritage
Wade sourit , il promet, il nous fait rêver de bonheur tel Jupiter, mais le président Macky Sall est un homme de structure , dont le sourire à la nation a été éclipsé par son obsession de la lutte contre l’exclusion économique. « Le sénégal appartient à tous »est le murmure de son coeur, c’est un homme réaliste qui veut combattre notre malheur, le malheur de l’homme le plus isolé du Sénégal. Mefiez vous donc des apparences et des séductions.
c'es vrai nous avons tous une représentation sublime de l'idéal, mais en démocratie, il faut savoir se contenter du moins pire. N'a ton pas avisé l'OCCIDENT leur disant de préférer la dictature khadafienne à l'anarchie? Nous étions hier que des Cassandre et aujourd’hui nous sommes des prophètes.
Ce PSE draine tellement de passion qu'il est devenu vivant , puissant ,créateur, et maitre de l'administration, et pour cette fois-ci où toute la classe des gouvernants semble être sous la servitude d'une passion positive, il faut laisser faire…
la clé de la croissance ,c’est la passion, ce n’est pas réellement avec des ingénieurs des scientifiques des penseurs que nous ferons la croissance , c’est avec un cœur dilaté.
Pourquoi Joseph ki Zerbo disait il qu'il ne s'agit pas de la bonne éducation celle là où l’on éduque son enfant en voulant lui transmettre toute la science du monde, mais qu'il suffisait juste de lui transmettre la passion de savoir. Par exemple Senghor j’en suis sur aurait pu être un grand scientifique s’il avait choisi la science , car il avait simplement la Passion. Pascal aurait pu être un grand danseur s’il avait choisi la danse au lieu de la science et de la philosophie….
la passion on ne la voit pas à l'œil nu , les bâtiments et routes de Wade oui on les voit, mais l'essentiel de ce qui tient le ciel , la terre est invisible à l'œil nu , l'absence la plus présente n'est elle pas Dieu lui même le créateur suprême
nous ne votons pour BBY dans ces législatives pour les beaux yeux du parti au pouvoir,
nous votons pour rester en cohérence avec notre choix de l’alternance en 2012.

Abdou lahad Fall responsable politique à Diourbel, membre secrétariat Cojer nationale
Samedi 15 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :