CONTRIBUTION : Qui a peur du référendum ?


CONTRIBUTION : Qui a peur du référendum ?
Les réformes constitutionnelles au Sénégal offrent généralement l’occasion à notre classe politique d’interroger en profondeur notre rapport à la légalité,  à la légitimité, à la démocratie et à la République. La limitation du mandat présidentiel ainsi annoncée par le Président de la République et le recours au référendum pour départager les différentes parties prenantes n’échappent  pas à la règle. Dans une contribution parue dans la presse et relayée par les sites d’information, le député Thierno Bocoum, qui poursuit le Président de la République et l’Alliance Pour la République (APR) d’une rancune tenace, s’emploie à démonter l’initiative, en clamant ses vérités et ses jugements de valeur, soutenus par un raisonnement fastidieux.

Adoptant déjà la posture d’un défenseur acharné de l’Assemblée nationale, le député dénie au Président le droit d’initier un référendum et demande à contourner le peuple sans aucune autre raison que la représentation parlementaire a exclusivement vocation à modifier les dispositions qui régissent la limitation du mandat président. Ses analyses imprudentes faites à partir de sa propre lecture de la constitution  amplifient les critiques sans fondements et font tomber sa plaidoirie

On lui laisse volontiers sa propre archéologie de la constitution et ses propres classifications sur les réformes constitutionnelles qui relèvent de l’Assemblée nationale, mais à rebours de ceux qui se sentent investis du droit de décider pour le peuple, nous avons la faiblesse de croire que sur une réforme aussi essentielle et cruciale que celle de la durée du mandat présidentiel, il faut consulter le peuple souverain pour choisir les grandes orientations stratégiques, faire les grands arbitrages, décider du moment et de la date qu’il veut  bien être convoqué pour se rendre aux urnes.

Notre Assemblée nationale, quelle que soit son mode d´élection et sa représentativité , ne peut à elle seule voter une loi qui remet en cause la durée du mandat présidentiel. Il faut autre chose.
Le référendum est évidemment la bonne solution puisqu’il est en soit une pratique démocratique appropriée. Il se veut l´expression de la volonté de nos concitoyens sur un sujet précis, loin de l´ambiguïté et des positions d’un Parti politique en quête d’image après avoir sabordé son capital sympathie du fait de son manque notoire de prudence et de discernement, une de ses principales caractéristiques.

Les Sénégalais ont toujours montré que face à des défis de l’heure, ils font plus preuve de constance et de modération que ceux qui sont sensés parler à leur nom.

Ensuite, comment faire comprendre à notre député, « militant des grandes causes » que  le chef de l’Etat est, par nature,  le garant de l’unité nationale. A ce titre, il a besoin de donner toute la solennité nécessaire à l’action civique. Il a également l’impérieux devoir de consulter les populations pour qu’elles se déterminent clairement sur leur propre calendrier électoral et de dégager un horizon clair pour l’action.

Sans entrer dans les autres considérations qui relèvent plus d’un débat politicien, nous sommes encore nombreux, les Sénégalais, qui estiment que notre plus grand défi, c’est de sortir de ce vice politique national qui considère que les hommes politiques sont les seuls dépositaires de la légitimité. Cette querelle de légitimité que nous faisons souvent au peuple ne nous honore pas. Nous avons été élus pour prendre des décisions au nom du peuple, mais pas  pour se substituer à lui. Laissons lui le soin de parfaire sa Constitution.

Abdou MBOW
Député, vice Président de l’Assemblée nationale
Jeudi 14 Août 2014
Dakaractu




1.Posté par dashita le 14/08/2014 01:33
texte vide, sans aucune pertinence.
le député Bocoum ne dénie pas au Pr la prérogative d'organiser un référendum sur n'importe quel sujet, au contraire il démontre à suffisance que la voie parlementaire est bien valable et aurait pu nous épargner 15milliards CFA qu'on mettra dans une élection pour demander au peuple ce qu'il avait déjà dit en 2001.

je soupçonne un coup de la majorité sur cette question du référendum c a d introduire une disposition piège qui poussera le peuple a voté non et rejeter par conséquent a réduction du mandat.
wait and see.
vigilance!

2.Posté par abdou le 14/08/2014 06:41
Abdou,pourquoi diffuser un texte que tu n'as pas écrit?

3.Posté par wax waxete le 14/08/2014 07:55
Way oudébi nopil. Va chercher ton mbarou daal mo gueune ci yow. Tu fais trop de bruit.

4.Posté par Sidiki Diouf le 14/08/2014 08:42
Le rewmi est un parti trés folklore et irresponsable .
Tout le monde sait que si Macky etait injuste et voulait resté 7ans ,la soloution la plus sûre est de paser par l'assemblée nationale . Mais par souci d'équité il avoulu s'adresser au peuple dans son ensemble .Quelle classe.

5.Posté par sago le 14/08/2014 10:04
Boy depuis que tu es député "dangua reow" et avant de Macky au Pouvoir tu étais cool, mais tu arrogant, indispliné, discourtois et hautain t'a intérêt à descendre sur terre - Référendum pour gâter l'argent du contribuable

6.Posté par Guis Guis le 14/08/2014 11:49
En démocratie on ne peut pas se permettre de négocier ou d’être versatile avec les textes. Soit on respecte la constitution quelque soit le prix. Soit on entre dans d'autres considération et bonjour les dégâts.
"Article 27
La durée du mandat du Président de la République est de sept ans. Le mandat est renouvelable une seule fois.
Cette disposition ne peut être révisée que par une loi référendaire."

SVP arrêtons ce débat qui n'existe pas en droit.

7.Posté par Atypico le 14/08/2014 12:31
"Qui a peur de tenir sa parole au moins une fois depuis son accession au pouvoir ? Voilà la vraie question à poser , monsieur le magouilleur courtisan de madame la présidente en chef !

8.Posté par Dr MALICK DIOP le 14/08/2014 12:57
Kouti Mbow-Mbow wakh niou yane bann qualification professionnelle nga amm

9.Posté par la voix des etudiants le 14/08/2014 15:41
Arrete ton arrogance car tu n'as rien dans ta cervelle.

10.Posté par binta le 14/08/2014 16:05
Vous dites que le pays n'a pas d'argent et le président pense à organiser un référendum qui coût presque le budget d'une élection présidentielle. Je vois mal macky fait du wax waxeet. Wait and see les sénégalais vous attend impatiemment

11.Posté par t5 le 14/08/2014 17:24
ABDO rivalise avec thierno bocoum et ce dernier n'est pas son égal lui il pose des idée pertinente et analyses mais l'autre il est nul est con il insulte rek

12.Posté par diop2020 le 14/08/2014 19:11
Abdou Mbow tu es un vrai fils de pute toi et meme ton patron
Macky et tous ses ministres sont des fils de putes:



Dans la même rubrique :