CONTRIBUTION : Non monsieur le président, là vous faites fausse route ! (par Papa Makhtar Diallo, chroniqueur, activiste, président du mouvement citoyen les indignés du Sénégal, et membre du FPDR)


CONTRIBUTION : Non monsieur le président, là vous faites fausse route ! (par Papa Makhtar Diallo, chroniqueur, activiste, président du mouvement citoyen les indignés du Sénégal, et membre du FPDR)
Monsieur le président si vous avez atteint la plus haute des fonctions, ça ne devait pas être pour votre unique ambition, mais bien pour essayer par tous les moyens de rendre une vie meilleur pour tous vos citoyens.
Mais hélas votre projet de révisions constitutionnelle confirme la thèse selon laquelle vous êtes là que pour se servir de nous au-lieu de nous servir.
Sur les 16 points du projet de révisions constitutionnelle, il  y a un point  qui attire mon attention au-delà de la question de la durée du mandat présidentiel. 
La question est relative à la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles.
Encore faudrait-il commencer par le commencement. La  reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles. n’est rien d’autre que le droit de donner aux autres la possibilité de nous exploiter d'avantage et d'en tirer profit. C’est donc une façon de légitimer notre propre exploitation minière. Et condamner le Sénégal à vivre éternellement dans la pauvreté. Monsieur le président  vous  proposez la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources en d'autres termes, le propriétaire est non seulement détenteur du patrimoine foncier mais aussi des ressources (gaz,or,pétrole...) qui se trouvent dans le sous sol.
En tant que Président de la République, vous disposez de la carte minière du Sénégal en conséquence, vous connaissez mieux que quiconque les sous sols les plus riches de notre pays, avec cette disposition il vous sera donc permis en toute légalité d'acheter toutes nos richesses ou les vendre à une tierce, c'est là même le sens de cette disposition.
Monsieur le président, cette disposition à elle seule suffit pour que l'on vote contre l'adoption de ce projet de révisions constitutionnelle le jour du référendum, et dans le cas échéant ce là revient à voter pour le maintien du septennat. 
En fin de compte monsieur le président vous voulez nous mettre en face d'un dilemme choisir entre le sida et le ebola?
Renoncer à nos richesses , et  vivre à jamais dans la pauvreté,
Où vous laissez deux années supplémentaires pour que vous continué de nous appauvrir!
Ni l'un ni l'autre, le choix qui se présente à vous, monsieur le président est le suivant.
Où bien vous assumez l'irrespect effronté de la parole présidentielle , et dans ce cas les sénégalais pourront agir selon leurs consciences,
ou bien vous respectez la parole présidentielle donnée et présenter votre démission à la fin de votre quinquennat. 
Une fois encore le non respect de la parole présidentiel est très dangereux et l'histoire ne manque pas d'exemples.
Monsieur le président maintenant c'est a vous de choisir le Sénégal vous regarde alors bon choix!
Jeudi 14 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par Ndama le 14/01/2016 09:01
pffffffffff woutilène liguey mo gueune topeu guinaw niite yi pr am loungène yor té amolène mbollo, amoléne qualification !!! le reveil sera brutal

2.Posté par les deesses du massage le 14/01/2016 16:18
Trop de stresse
Une chaleur horrible
Venez vous rafraîchir a harmony
Oubliez un peu le train de la vie
Venez vous réfugiez dans mon paradis sur terre.
Telephone .773882184/770617842



Dans la même rubrique :