CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE BAMBEY - Comment Aida Mbodj a perdu son combat ? Comment compte-t-elle gagner la guerre ?


CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE BAMBEY - Comment Aida Mbodj a perdu son combat ? Comment compte-t-elle gagner la guerre ?
Aïda Mbodj n’est plus la présidente du conseil départemental de Bambey. Elle a été démise de ses fonctions par le ministre des collectivités locales, Abdoulaye Diouf Sarr, qui lui en a fait la notification, selon nos sources, depuis le 20 Avril dernier. Pourtant en exclusivité, Dakaractu en avait donné un avant-goût en faisant état de la plainte qu’un certain Malick Sarr avait déposé sur la table du préfet de Bambey. Ce responsable politique de l’Apr accusait dans le document Aïda Mbodj d’avoir illégalement cumulé trois mandats. 


Ce dernier s’est appuyé sur la loi N° 96-11 DU 22 MARS 1996 relative à la limitation du cumul des mandats électifs et de certaines fonctions et de convoquer l’article 3 de la loi qui dit : « Tout citoyen investi d’un mandat électif ou nommé à une fonction le plaçant dans un des cas d’incompatibilité visés par les articles premier et 2 de la présente loi, dispose d’un délai de trente jours à compter de la date de l’élection ou de la nomination pour démissionner du mandat ou de la fonction de son choix. En cas de contestation, le délai visé à l’alinéa 1 du présent article court à compter de la date de décision de justice validant cette élection. A défaut d’option dans le délai imparti, le mandat acquis ou la fonction exercée à la date la plus récente prend fin de plein droit ». Autrement dit, dans ce cas d’espèce, avait précisé le responsable apériste, « c’est de son poste de présidente du conseil départemental qu’Aïda M'bodj devrait être déchue puisqu’elle n’avait pas encore démissionné de celui de conseillère municipale. »

 
AIDA MBDOJ DÉMENT ET PROMET...
Aïda Mbodj soupçonne un coup monté par les autorités étatiques concernées par cette affaire dont principalement le ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Elle martèle que sa démission du conseil municipal a été enregistrée par le maire de Bambey, Gana M'baye, depuis le 13 juillet 2014 et que ses absences constatées lors de trois sessions successives entérinaient définitivement sa déchéance ai niveau de son poste de conseillère municipale. Aïda Mbodj, qui déplore l’inélégance des autorités qui ne lui ont jamais adressé une mise en demeure, assure qu’elle ne se laissera pas faire et qu’elle va ester en justice pour être rétablie dans ses droits. Il s’agit, selon elle, d’un abus de pouvoir.
 
Cette plainte de Malick Sarr entre dans le cadre de la GOLIPAM ( grande offensive pour la liquidation politique d’Aïda Mbodj) qui se décline suivant plusieurs actes dont notamment la neutralisation de la radio Bambey Fm. Affaire à suivre……
Vendredi 22 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017